J’ai testé : les culottes menstruelles Nefina

Après chaque cycle, je pouvais avoir droit à des irritations ainsi qu’à des mycoses dues aux serviettes et à leur humidité.

Au départ, j’ai utilisé la cup ( j’en parle ICI ), j’en étais très satisfaite jusqu’au jour où, en la retirant, mon stérilet a décidé de se faire la belle…
J’ai appris par la suite que c’était surement arriver parce que le fil était trop long et qu’en pinçant la cup, j’ai tiré sur le stérilet.

Cet événement m’a quelque peu refroidie. Pendant plusieurs mois, je n’ai plus utilisé ma cup qui est restée sagement rangée.

Une publicité facebook m’a donné envie d’essayer les culottes menstruelles : grande absorption ( jusqu’à 8h au sec), impression d’être au sec, pas de fuite, pas d’irritation. En plus d’être écologique et économique, j’ai eu envie de l’essayer.

J’ai alors commandé un pack de 3 culottes ainsi que 5 serviettes lavables.

Le test

Pour une fois, j’étais contente de voir mes règles arriver! J’allais pouvoir tester ces fameuses culottes!

Le prix

Les culottes, comme les serviettes lavables sont un investissement de base qui devrait être vite rentabilisé au vu des prix des serviettes et tampons jetables.
Il faut compter entre 10 et 20 euros la culotte selon les marques.
Sachant que pour faire une semaine de règles sans devoir faire une lessive par jour, il faut compter 4 à 5 culottes ( voire plus) , ce qui revient à une cinquantaine d’euros.

Leur aspect

Plutôt shorty que culottes, elles offrent une couverture optimale. La zone absorbante part de l’avant jusqu’à la couture arrière et couvre quasiment entièrement les fesses ce qui est assez rassurant, surtout pour la nuit.

J’ai cependant été surprise de la matière. Pas de coton, du synthétique et la partie absorbante est très fine ce qui, pour le coup, fait un peu peur quant à sa capacité d’absorption!

Le confort

Niveau confort, je reste déçue. En effet, comme les « culottes » sont plutôt shorty, elles ont tendance à serrer au niveau des cuisses et de faire une démarcation à ce niveau. En position assise, elles serrent et ne sont pas très confortables.

Absorption

Les culottes absorbent bien le sang qui se diffuse dans la partie absorbante. Néanmoins, je trouve qu’après quelques heures, elles arrivent à saturation. Au début, l’impression d’être au sec est bien là et est très appréciable. Mais au bout de quelques heures, cette impression a disparu.
Je précise que j’ai un flux assez abondant les premiers jours et qu’au bout de 2 heures, la culotte était à son maximum.

Odeurs

A ce niveau là, la culotte fait bien son job. Aucune odeur désagréable ne s’échappe de la culotte et c’est un très bon point, surtout en été!

Conclusion

La conclusion est en demie teinte pour moi. En effet, la culotte ne tient pas ses promesses quant à l’absorption du sang. Elle se retrouve vite saturée, ce qui implique de changer de culotte entre 2 et 3 fois par jour. Vous me direz  » normal, on change aussi de serviettes plusieurs fois par jour ». Oui. Mais les culottes ont été conçues pour pouvoir les garder toute la journée, or ce n’est pas le cas, à moins d’avoir un tout petit flux.
Le confort n’est pas au top et les matières utilisées ne sont pas très agréables à porter, surtout en été. J’aurais préféré une culotte en coton, quitte à ce quelle soit plus épaisse que celle-ci.


Finalement, je suis revenue à la cup en faisant un petit tour chez mon sage femme afin qu’il me coupe le fils à raz, afin que je ne puisse plus du tout l’enlever par inadvertance.

Essayez, faites votre avis, je précise que mon avis est totalement subjectif et que chaque utilisatrice en aura un propre. Chaque femme, chaque flux, chaque cycle sont différents, il existe donc presque autant d’avis que d’utilisatrices.

Sources: 
nefina.com