découvertes, DIY, Pour la maison, Saponification à froid

Fabriquer son savon maison

Les grandes lignes théoriques

Il y a quelques semaines, j’ai commencé à m’intéresser à la fabrication de savon maison. Au départ, je pensais faire tout simplement fondre des paillettes de savon et d’y ajouter ce que je voulais. Mais je me suis vite rendue compte que ça ne ferait pas de ces savons reconstitués des savons vraiment maison.

J’avais, par une amie, entendu parler de saponification à froid. Je me suis alors dirigée vers cette solution, qui me permettrait de fabriquer de a à z mon propre savon.

Mais quand on parle de saponification, on parle de chimie, de manipulation de produits dangereux. J’avoue que ça fait un peu peur… Mais quand on est bien informé, qu’on sait ce que l’on fait, on se rend vite compte que ce n’est pas si difficile que ça .

Alors comment procéder à une saponification à froid? Et surtout qu’est-ce que la saponification? Quels sont les ingrédients / le matériel nécessaires?
Je vous emmène dans l’univers ( simplifié) du savon!

La saponification

Pour faire un savon, 3 ingrédients sont indispensables : de l’eau ( sauf si on utilise une lessive -> j’y reviens plus bas) , une base : de la soude caustique ( hydroxyde de sodium ) ou de la potasse ( hydroxyde de potassium) et un corps gras ( huile végétale, beurre végétal, graisses animales…). Ce que l’on appelle saponification, c’est la transformation de la soude et du gras en savon et glycérine.

Ici, j’utilise la saponification à froid, c’est à dire que la pâte n’est pas cuite et le procédé de saponification se fait lentement. Cette technique permet de préserver un maximum les propriétés des graisses utilisées.
Malgré le terme « froid », il faut savoir que la saponification génère de la chaleur, c’est ce que l’on appelle une réaction exothermique.

Cette réaction est importante à prendre en compte : en effet, certaines huiles ou ajouts génèrent plus de chaleur et peuvent même changer l’aspect du savon ( sans en changer leur efficacité heureusement). Mais ça, on y reviendra!

Pour créer un savon, il ne suffit pas de mélanger, au pifomètre du gras et de la soude. En réalité, chaque graisse possède son indice de saponification. C’est à dire que pour chacune des graisses, une quantité bien spécifique de base ( soude ou potasse) est nécessaire. Il est donc primordial de calculer la quantité de soude ( ou potasse) nécessaire à chacune des huiles ou beurres que vous utiliserez.

Rassurez vous, pour cela, il existe des calculateurs très bien faits qui calculent tout pour nous! Il faut savoir que chaque graisse a son propre indice de saponification ( quantité de soude nécessaire à la saponification d’un gramme de cette graisse) et qu’il faut donc calculer la quantité de soude nécessaire pour saponifier la quantité de graisse que nous incorporons dans notre recette.

Voici quelques calculateurs disponibles gratuitement sur internet :

Mendrulandia , Soapcalc, soaphomemade , Simple Sap , Aroma-zone , et il en existe surement encore d’autres!

Pour ma part, j’utilise mendrulandia, mais j’aime aussi le SoapHomeMade qui permet également de calculer le prix de son savon. Je ferai un article dédié au fonctionnement des calculateurs qui peuvent être assez prise de tête !

Ingrédients, matériels et mises en garde

Pour démarrer en SAF ( saponification à froid), il faut avoir quelques ingrédients de base ainsi qu’un minimum de matériel.

Les ingrédients de base

Pour fabriquer son savon, il faut :

De la matière grasse, il en existe de plusieurs types. Sans rentrer dans les détails des acides gras, il existe des huiles végétales, des beurres végétaux et des graisses animales :

Des huiles végétales ( olive, avocat, abricot, pépin de raisin, ricin, coco, babassu, macadamia, tournesol, colza, arachide, noix, noisette etc…)
Des beurres végétaux ( karité, mangue, avocat, cacao…)
Des matières grasses animales ( suif de boeuf, graisse de canard, lanoline, cire d’abeille, beurre …)

Une base : la soude caustique : hydroxyde de sodium NaOH( pour des savons durs) , de la potasse : hydroxyde de potassium KOH( pour un savon mou/liquide) .

De l’eau : L’eau sera déjà présente si on utilise une lessive de soude ( voir ci-dessous), mais devra être ajoutée si on utilise de la soude en perles. Perles qui devront être dissoutes dans l’eau avant de les incorporer aux graisses.

ATTENTION : la soude caustique peut être utilisée sous forme de lessive prête à l’emploi . C’est pas exemple ça :

Elle peut également être utilisée en perles de soude pure et là, c’est pas exemple ça :

Mais attention, la soude caustique ( NaOH), ce n’est pas ça :

Les cristaux de soude servent à nettoyer, dégraisser. Ils ne servent pas à la fabrication du savon. Sa formule chimique n’est pas NaOH mais Na2CO3 , il s’agit de carbonate de sodium et n’intervient pas dans la fabrication du savon.

Pour fabriquer vos savons, vous pouvez également ajouter des colorants, des parfums, des poudres de plantes, du miel, des argiles, des liquides, des plantes/fleurs séchées, des laits végétaux ou animaux …

Attention, veillez toujours à ce que vous utilisiez des ingrédients compatibles à une utilisation cosmétique ( je pense aux colorants et aux parfums surtout)

Le matériel nécessaire

Pour fabriquer votre savon, il vous faudra un peu de matériel :

Un mixeur plongeant ( pour mélanger la soude et les huiles)


Un saladier, cul de poule, récipient, une casserole, un bol verseur, n’importe quel récipient dans lequel vous allez mélanger votre soude et vos huiles/beurres. Il est préférable d’utiliser des matériaux tels que l’inox, le plastique, le verre pirex.

Des bechers verseurs ou bol mesureurs ou pichets ( pour colorer une partie de votre pâte à savon et la verser dans votre/vos moule-s )

Des mini fouets, cuillères en inox, spatules … ( pour mélanger, racler … )

Des moules : en silicone, en inox, en carton, en plexi, en bois… Il en existe de toutes les formes, tous les matériaux.. Vous pouvez aussi les fabriquer ou recycler des boîtes de lait, des boîtes de tuiles chips, des boîtes en carton, des boîtes en plastique…

Des gants épais

Un masque ffp2 ou ffp3 voire masque à gaz

Tablier ou blouse

Lunettes de protection

Bandelette ou tout autre ph mètre pour mesurer le ph de votre savon

Mises en garde

ATTENTION

LA SOUDE CAUSTIQUE EST, COMME L’INDIQUE SON NOM : CAUSTIQUE. ELLE PROVOQUE DES BRÛLURES QUI PEUVENT ETRE TRÈS SÉRIEUSES.

IL EST IMPÉRATIF DE PRENDRE QUELQUES PRÉCAUTIONS :

VOUS DEVEZ TOUJOURS VEILLER A CE QU’AUCUN ENFANT NE SE TROUVE DANS LA PIÈCE OU VOUS FABRIQUEZ VOTRE SAVON.

VOUS DEVEZ TOUJOURS VOUS PROTÉGER: GANTS HAUTS ET ÉPAIS, TABLIER OU BLOUSE A MANCHE ( SI TABLIER, PORTEZ DES MANCHES LONGUES), LUNETTES DE PROTECTION, MASQUE POUR NE PAS RESPIRER LES VAPEURS DE SOUDE

VOUS NE DEVEZ PAS UTILISER LE MATERIEL POUR LA SAF EN CUISINE : TOUT CE QUE VOUS UTILISEREZ POUR LA FABRICATION DES SAVONS, VOUS NE DEVEZ PLUS LES UTILISER POUR CUISINER.

VOUS DEVEZ CALCULER AVEC PRÉCISION VOS RECETTES ET NE JAMAIS REPRODUIRE UNE RECETTE TROUVÉE SUR LE NET, DANS UN LIVRE, DONNÉE PAR UN/E AMI/E SANS LA REPASSER DANS UN CALCULATEUR POUR EN VÉRIFIER L’EXACTITUDE.

VOUS DEVEZ VOUS ASSURER QUE LA QUANTITÉ ET LA CONCENTRATION DE SOUDE UTILISÉE EST LA BONNE.