Soulager naturellement la varicelle

Maladie enfantine par excellence, la varicelle est un incontournable de l’enfance. Souvent attendue par les parents, elle peut être très désagréable voire un vrai calvaire pour les enfants!

Il existe des solutions naturelles pour soulager les petits pendant cette période inconfortable. Alors que les médecins préconisent des crèmes contenant des dérivés pétroliers (entre autre), la nature nous apporte des choses saines qui procureront les mêmes bénéfices.

Comment soulager naturellement les enfants ?

Les huiles essentielles

L’huile essentielle par excellence pour soulager les démangeaisons est la lavande fine. Utilisable dès 3 mois ( diluée), elle est parfaite pour apaiser la peau.
Il suffit de diluer 3 gouttes d’huile essentielle de LAVANDE FINE ( attention, pas une autre lavande surtout pour les moins de 3 ans ) dans quelques ml d’huile végétale ( amande douce, avocat, noyau d’abricot…) et de l’appliquer sur tout le corps de l’enfant.
La lavande fine a un effet calmant qui va apaiser les démangeaisons liées aux boutons.

Vous pouvez également réaliser une synergie ( mélange d’huiles essentielles) pour à la fois apaiser, aider à la cicatrisation et désinfecter les boutons . Pour cela mélangez:
Pour les moins de 6 ans :

  • 2 gouttes de lavande fine ( apaisante)
  • 2 gouttes de bois de rose ( apaisante et régénératrice cutanée)
  • 2 gouttes de tea tree ( antivirale et stimulatrice du système immunitaire)
  • 2 gouttes de ravintsara ( antivirale et antiseptique)
  • 8 ml d’huile végétale d’avocat ( ou une autre : amande douce, noyau d’abricot ….)

Pour les plus de 6 ans :

  • 2 goutte de lavande aspic ( cicatrisante et apaisante)
  • 2 gouttes de tanaisie ( soulage les démangeaisons)
  • 2 gouttes de niaouli ( cicatrisante)
  • 2 gouttes de ravintsara ( antivirale et antiseptique)
  • 8 ml d’huile végétale d’avocat

Appliquez quelques gouttes de cette synergie sur le corps de votre enfant 1 à 2 fois par jour jusqu’à amélioration.

ATTENTION: on trouve de tout sur internet et en faisant mes petites recherches, j’ai trouvé des synergies à éviter à tout prix pour les tout petits. Je pense notamment à la menthe poirée qui, je le rappelle peut s’avérer très dangereuse pour les moins de 6 ans. ( elle peut provoquer entre autre des convulsions chez les petits).
Attention aussi si vous êtes enceinte! Vous ne devez pas utiliser certaines huiles essentielles : la synergie pour les plus de 6 ans est à proscrire et la menthe poivrée également. Souvenez-vous de ne jamais utiliser d’huile essentielles, quelles qu’elles soient, durant le premier trimestre de grossesse.

Les argiles

L’argile blanche ( ou verte) est une aide précieuse à la cicatrisation et à l’hydratation de la peau lésée par les boutons.
Vous pourrez alors mélanger 2 cuillères à soupe bombée d’argile avec un peu d’eau afin de créer une pâte compacte. Tartinez alors la peau de votre petit de cette pâte ( une petite transformation en Hulk peut faire son effet chez les enfants! ) en insistant bien sur les boutons, 10 à 15 minutes avant le bain ou la douche.

Peu importe l’argile que vous utilisez, prenez celle que vous avez, mais veillez à ce que la mention « surfine » soit inscrite sur l’emballage!

Les plantes

La camomille, le fenouil, la passiflore sont toutes des plantes aux vertus calmantes. Elles peuvent être appliquées à l’aide d’un linge ou d’un coton imbibé de leur infusion.
Vous pouvez également jeter quelques fleurs de camomille séchée dans le bain si vous en avez!

Les flocons d’avoine

Remplissez une chaussette de flocons d’avoine ( bio de préférence), nouez-la et utilisez-la comme gant de toilette pour le bain ou la douche de votre enfant. Un lait va se former lorsqu’il sera imbibé d’eau. C’est ce lait qui va hydrater et calmer la peau de bébé.
Cette astuce peut également être utilisée en dehors de la varicelle, si votre eau est très calcaire par exemple, les flocons d’avoine protégeront votre peau et celle de vos enfants!

L’extrait de pépin de pamplemousse

Nous avons passé en revue des astuces pour soulager localement les démangeaisons et aider à la cicatrisation, mais on peut également donner un coup de pouce au système immunitaire des enfants par voie interne.
L’extrait de pépin de pamplemousse est un allié de choix. A raison de 3 gouttes par 10kg une fois par jour.

L’argent colloidal

En 10 ou 15 ppm maximum, appliquez sur les boutons et en faire boire ( pur , surtout pas dilué) 10ml , 3 fois par jour jusqu’à amélioration.
L’argent est un fabuleux antiseptique et stimulant du système immunitaire. Il est adapté à tous, quel que soit l’âge.

J’espère qu’avec toutes ces astuces naturelles, vous réussirez à soulager un maximum vos enfants! N’oubliez pas que, tout comme la médecine allopathique, ces astuces ne vont pas guérir en un clin d’œil votre enfant. Elles ne sont d’ailleurs pas là pour ça. Cependant elles fourniront un confort supplémentaire et aideront le corps à vaincre le virus incriminé.

Sources:

https://www.argentcolloidal.fr/argent-colloidal-enfants/

https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/varicelle-177323

https://blog.soin-et-nature.com/fr/remedes-naturels-contre-la-varicelle-traitement-naturopathie/

https://www.femmeactuelle.fr/enfant/enfants/astuces-de-grand-mere-varicelle-enfant-2049665

https://www.aroma-zone.com/

https://www.compagnie-des-sens.fr/varicelle-huiles-essentielles/

https://www.naturalforme.fr/lemag/comment-utiliser-l-extrait-de-pepins-de-pamplemousse/

[DIY] Un diffuseur d’odeurs maison

Qui n’aime pas rentrer dans une pièce et y sentir une douce odeur? Qui n’apprécie pas d’avoir un intérieur toujours délicatement parfumé? Malheureusement les produits du commerce sont, pour la plupart, polluants pour la planète mais également pour l’air de notre maison . Heureusement, c’est très facile d’en fabriquer un soi-même!

20181217_111829

Pour cela, vous aurez besoin de :

  • Vodka ( un alcool inodore )
  • Huiles essentielles de votre choix
  • Un contenant
  • Des bâtonnets pour diffuser les odeurs

 

Versez de la vodka dans le contenant choisi puis ajoutez-y les huiles essentielles de votre choix ( entre 5 et 20 gouttes ) . J’ai choisi de l’orange et de la cannelle pour diffuser une délicate odeur d’hiver.
Plongez les bâtonnets et laissez faire le reste!

Adaptez le nombre de gouttes d’huiles essentielles en fonction de l’intensité de l’odeur que vous recherchez. Plus une huile essentielle est odorante, moins vous aurez besoin d’en mettre et inversement.

Vérifiez toujours si l’huile essentielle que vous avez choisie est adaptée à toute la famille! Vous trouverez tout ICI et LA  .

 

Huiles essentielles – précautions

Cet article sommeille depuis quelques semaines déjà, mais je n’ai jamais trouvé le temps de l’écrire.

Vous me connaissez, les huiles essentielles sont mes petites chouchous et je me bas pour les faire connaître et pour faire connaître leurs utilisations. Certaines idées reçues ont la vie dure, comme celle qui dit que les femmes enceintes ne peuvent absolument pas en utiliser.

essential-oils-2385087__340
Mais aujourd’hui, c’est d’un autre sujet que je voudrais parler. Dans la presse, sur facebook, à la radio, à la télé, les astuces naturelles pullulent. C’est une très bonne chose en effet, mais je leur reproche une chose : ne pas informer suffisamment le lecteur/auditeur ( …).

Les huiles essentielles sont un trésor que nous fourni la planète. Elles sont surpuissantes et sont capable de bien des choses. Néanmoins, elles comportent également des risques. Pour la femme enceinte, la femme allaitante, les enfants ou encore les personnes atteintes de certaines pathologies, les huiles essentielles peuvent se révéler dangereuses.

J’ai récemment lu un article qui proposait des conseils, prodigués pourtant par une consultante en naturopathie, afin d’éviter que les araignées ne rentrent dans les maisons. Cette dame préconisait l’utilisation d’huile essentielle de menthe poivrée à pulvériser aux quatre coins de la maison.
Cette astuce est tout à fait juste et utile, cependant, elle peut se révéler dangereuse pour les femmes enceintes, allaitantes ainsi que pour les enfants. En effet, la menthe poivrée est nocive pour ces personnes et peuvent provoquer, entre autre, des convulsions chez les petits.
Les conseil de cette consultante en naturopathie devient alors dangereux si des personnes, ignorant les précautions à prendre avec les huiles essentielles, le mettraient en pratique.

Je lis également régulièrement des astuces anti-moustique, ou autres qui ne mentionnent pas les « bonnes » huiles. Par exemple, méfiez vous lorsqu’on vous parle d’huile essentielle de lavande, de basilic, d’eucalyptus, de thym etc… En effet, il en existe plusieurs sortes qui ne sont pas adaptées aux mêmes personnes. Par exemple, l’eucalyptus globuleux est interdite pour les petits enfants alors que l’eucalyptus radiata est conseillée. Il s’agit pourtant de deux sortes d’eucalyptus, ce qui peut très vite semer la confusion.

 

Un petit conseil : Lorsque quelqu’un ( professionnel de la santé ou non) vous conseille une huile essentielle sous un nom plus générique, comme « lavande », « thym »,  » eucalyptus », « basilic » etc… , soyez prudent car il en existe une multitude de sortes! Un petit tour sur internet sera suffisant pour s’assurer de la bonne huile à utiliser! Voici deux sites internet parmi tant d’autres qui sont facile d’utilisation et qui permettent de tout savoir, en un coup d’œil, sur les huiles essentielles.

Le guide d’utilisation des huiles essentielle d’Aroma-zone

La compagnie des sens 

 

Soulager les rhinites allergiques naturellement

Ca y est, le printemps est là, les premiers pics de pollen également! Je suis moi-même allergique depuis toujours à plusieurs types de pollens dont le bouleau, qui fait rage en ce moment.

 

Mais comment se soulager naturellement ? Existe-t-il des astuces saines, non médicamenteuses pour en venir à bout?

 

Le principe de base :  empêcher les pollens d’envahir votre maison

Les pollens sont des particules très volatiles et très petits. En plein pic, ils sont partout. Il est alors indispensable de limiter un maximum l’invasion de la maison!
Pour cela, quelques petites règles toutes simples :

  1. Aérer sa maison le matin très tôt ou le soir , mais jamais la journée. En effet, la rosée du matin empêche les pollens de voler et d’entrer tout droit par la grande fenêtre ouverte dans votre chambre à coucher.
    Pour une fois, évitez un maximum d’aérer votre maison aux heures les plus sèches de la journée ( de 9h à 21h environ) .
  2. Secouez vos cheveux avant d’entrer chez vous. Encore une fois, les particules très volatiles et petites se mêlent très aisément à votre chevelure ( même vous qui avez les cheveux courts!).
  3. Changez de vêtements en rentrant à la maison et mettez-les directement au sale.
  4. Changez régulièrement votre linge de lit .
  5. Lavez vos animaux de compagnie un peu plus souvent ( chats, chiens), ne serait-ce qu’à l’eau.
  6. Enlevez vos chaussures avant de rentrer chez vous.

 

L’aromathérapie au service de votre santé

Les huiles essentielles nous viennent en aide pour bon nombre de choses, y compris les allergies. Pour purifier l’air ou pour nous soulager directement, elles sont nos alliées.

L’antihistaminique version huiles essentielles : La Tanaisie Annuelle 

L’apaisante par excellence : La Lavande Fine

L’anti-inflammatoire naturel  : L’Eucalyptus Citronné 

A partir de ces huiles essentielles, on peut créer une synergie pour apaiser les rhinites d’origine allergique.

  • 30 gouttes d’huile essentielle de Tanaisie Annuelle
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Lavande Fine
  • 15 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné
  • 160 gouttes ( 8ml) d’huile végétal d’argan

Versez le tout dans un flacon compte gouttes propre, mélangez et appliquez 10 gouttes du mélange sur l’avant bras 2 à 3 fois par jour pendant 7 à 10 jours MAXIMUM.

 

L’huile essentielle d’estragon possède également des vertus anti-histaminique. Vous pouvez alors prendre en prévention 1 goutte d’HE estragon ( par jour ) dans une cuillère à café d’huile végétale ( olive par exemple) et, en curatif, 3 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale, trois fois par jour.

 

 

essential-oils-2385087__340

La phytothérapie : une aide naturelle et peu coûteuse

Plusieurs plantes aiderait à vaincre ou du moins à diminuer l’intensité des allergies saisonnières. Je vous présente quelques-unes accessibles à tous et peu coûteuses.

Le réglisse

liquorice-3287697__340

Les bâtonnets de réglisse seraient un excellent anti-inflammatoire, très utilisés dans la médecine chinoises, son homologue allopathique serait la cortisone.

On trouve les bâtonnets de réglisses parfois en pharmacie, de manière sûre en herboristerie et certainement en magasin bio.

Comment ? Ils sont très bon à macher, mais vous pouvez également les faire infuser dans de l’eau chaude, l’essentiel est d’ingérer son jus.

Les orties 

plant-3293299__340

L’ortie est une plante qui pique, tout le monde en a ce désagréable souvenir, mais pas que! Elle est l’alliée numéro un de la détoxification de l’organisme!
Vous cherchez peut-être le rapport entre détox et allergie ?
Je vais vous l’expliquer!

Les symptômes des allergies sont la résultante de la sécrétion d’histamine. Cette molécule provoque une inflammation ( yeux, peau, gorge, nez pour la rhinite par exemple). C’est le système immunitaire qui réagit de façon excessive à une protéine contenue, ici dans les pollens et qui amène le corps à produire de l’histamine et donc, à nous rendre malades.
Plus la concentration en histamine sera élevée ( dans votre corps), plus l’allergie sera importante ( et ses effets également).

Vous comprenez mieux le rapport détox et allergie ?

Les orties, et leur pouvoir détoxifiant vont aider le corps à se débarrasser de l’histamine ( ils font le job du fameux antihistaminique -> cétirizine, aérius…) .

Comment ? On la consomme sous forme de tisane ou de soupe.

ATTENTION 

Si vous voulez utiliser l’ortie qui pullule derrière chez vous ou dans le poulailler de chez mamie, pensez à vous protéger les mains et à vous assurer que les orties soient propres et non souillées par les urines ou excréments des animaux -> lavez les soigneusement à l’eau claire avec un peu de bicarbonate ou de vinaigre blanc.

Le miel et les pollens

honey-1958464__340

Aussi étrange que cela parait, exposer son organisme à de petites quantités allergisantes ( pollens dans notre cas présent) diminue l’intensité de la réaction allergique. En effet, le corps s’habituant progressivement à ce qui le rend malade, va s’acclimater et réduire sa production d’histamine.

Attention toutefois à consommer du miel et des pollens ( sous forme de paillettes ou de comprimés) de façon très modérée au départ, puis à augmenter progressivement les doses.

Comment ? Par exemple, commencez par un demi cuillère à café de miel dans votre café/thé ou sur votre tartine, et/ou par quelques paillettes de pollen et augmentez doucement et progressivement la dose. Si une quelconque réaction se manifeste, stopper immédiatement le traitement. Il ne s’agit pas de se rendre encore plus malade!

Conseil : 

Commencez à consommer du miel et/ou des pollens dès l’automne pour habituer doucement le corps au printemps, aux pics de pollens et donc aux allergies saisonnières.

 

Le curcuma

turmeric-3251560__340

Parmi tous ses bienfaits, le curcuma est anti-inflammatoire et va donc lutter contre les effets de l’histamine sur notre corps. En plus de cela, le curcuma vous apportera son lot d’anti-oxydants!

Choisissez-le bio et pur, sans aucun ajout d’autre épice. ( évitez les grandes marques que l’on trouve en suprmarché et préférez l’acheter directement dans un comptoir à épices par exemple ou en magasin bio).

Comment ? Assaisonnez vos plats avec, faites des infusions régulièrement.

 

 

Mon conseil 

Si vos allergies sont trop intenses, que les symptômes ne se soulagent pas avec les remèdes naturels, que vos nuits deviennent difficiles, n’hésitez pas à consulter votre médecin et un allergologue qui vous prescrira un traitement adapté.
La nature a tant à nous offrir, mais face à certains désagréments, nous ne pouvons échapper à la médecine allopathique.

allergy-18656__340

 

Sources
https://amelioretasante.com/cinq-traitements-curatifs-pour-la-rhinite-allergique/
https://www.alternativesante.fr/rhume-des-foins/rhume-des-foins-une-epidemie
https://www.grands-meres.net/rhume-des-foins-remedes/
https://www.compagnie-des-sens.fr/allergie-pollen-huiles-essentielles/
https://www.compagnie-des-sens.fr/huile-essentielle-estragon/

Huiles essentielles : fabriquer son huile de massage pour booster son immunité

En cette période de l’année, les microbes sont partout. Les enfants sont l’un des principaux vecteurs de maladies, surtout à l’école. Ils amènent alors les microbes à la maison, pour contaminer ensuite toute leur famille.

Il est possible de fabriquer sa propre huile de massage pour booster son immunité. Quelques huiles essentielles sont tout à fait indiquées pour prévenir les maladies.

Le mélange ( ou synergie pour être exacte) que je vais vous présenter convient tout à fait aux enfants dès 3 mois.

Attention : lorsque vous fabriquez ou achetez une synergie, assurez vous toujours que les huiles essentielles utilisées sont adaptées à un usage direct sur la peau, et adaptées aux personnes qui vont l’utiliser. ( en particulier les enfants, femmes enceintes ou allaitantes)

Ustensiles

  • 1 compte gouttes ( ou autre récipient facile à en extraire l’huile de massage que vous aurez fabriquée)
  • Un entonnoir
  • Une balance de cuisine

Ingrédients

  • Huile végétale de Nigelle
  • Huile végétale de jojoba ( peut être remplacée par amande douce, argan, calendula, ou toute autre huile végétale adaptées aux enfants )
  • Huile essentielle de tee trea
  • Huile essentielle de Ravintsara
  • Huile essentielle de Palmarosa

20180116_141153

Marche à suivre

Verser 5 grammes d’huile de Nigelle, puis 5 grammes d’huile de jojoba dans le flacon, à l’aide de l’entonnoir.

20180116_133856

Ajouter 4 gouttes de chaque huile essentielle

Mélanger le tout et prélever quelques gouttes pour masser le torse, le dos et la plante des pieds, 1 à deux fois par jour.

Soigner vite et bien : Le rhume

Autre ennemi de l’hiver : le rhume. Il est là dès les premiers froids et peut être très pénible à vivre, surtout pour nos petits!

Heureusement, la nature a plusieurs petites choses pour nous aider à traverser plus sereinement cette épreuve.

Les huiles essentielles

Les stars inconditionnelles : le tea tree , le ravintsara et l’eucalyptus radiata

Antivirales, antibactériennes, spécialistes des maladies de la sphère ORL, elles sont parfaites pour traiter les rhumes, grippe, otites, sinusites etc…

-> Mélanger 2 gouttes de tea tree, 2 gouttes de ravintsara et 2 gouttes d’eucalyptus radiata avec quelques gouttes d’huile végétale. Appliquez cette synergie sur le torse et le dos matin et soir.

-> Déposer 2 gouttes d’eucalyptus radiata sur un mouchoir. Le respirer 5 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes.

-> Diffuser 2 gouttes de tea tree et 2 gouttes de ravintsara pour purifier l’air de la maison, et donc d’éviter la prolifération des virus et bactéries.

-> Utiliser le mélange assainissant à diffuser de la gamme pranabb de pranarôm

( ce n’est pas parce que c’est la gamme pranabb, que ce n’est pas bon aussi pour les adultes! Mais au moins, vous êtes sûrs que les huiles essentielles utilisées sont aussi adaptées aux bébés et enfants! )

20171227_135145

 

Ou les trouver ?

En magasin bio, en pharmacie, sur internet

Quelques liens …

Tea tree

Ravintsara 

Eucalypstus radiata

L’argent colloïdal

Véritable antibiotique naturel très puissant, il est l’idéal en cas de rhume.

-> Pour les adultes : boire 30 à 40ml 3 fois par jour.

-> Pour les enfants : boire 15 ml 3 fois par jour .

shopping

Ou le trouver ?

En usage interne, l’argent colloïdal doit être concentré à 10 ou 15 ppm maximum. Pour en trouver à ce dosage, vous ne le trouverez que sur internet.

Bio Colloïdal

L’Extrait de pépin de pamplemousse

Un autre antibiotique naturel et surpuissant, en plus d’apporter du peps grâce à ses vitamines, il est capable de soigner bien des maux.

-> Pour les enfants, il convient de donner 1 goutte par kilo, réparti sur 3 doses journalières. Par exemple, pour un enfant de 15 kilos, on donner 5 gouttes matin, midi et soir.

-> Pour les adultes, la dose est généralement de 15 gouttes 3 fois par jour.

L’EPP est à prendre jusqu’à amélioration des symptômes.

Ou le trouver ?

Attention de ne prendre que des EPP conçus à base de citrus paradisi, avec le moins d’ingrédients rajoutés possible. Le plus pur est le mieux.

La gamme citrobiotique est plutôt bonne, vous la trouverez en magasin bio ou ICI .

 

 

Le citron

Des agrumes, il est le plus tonifiant, purifiant et désinfectant. En jus, à jeun le matin, il a un effet antibactérien et tonifiant.

-> Prendre un jus de citron pressé tous les matins à jeun. Les enfants peuvent aussi en consommer sans problème. En effet, contrairement à son goût acide, il ne l’est pas du tout pour l’estomac ( bien au contraire!).

Le citron vous apportera de la vitamine C et contribuera à la lutte contre les virus et bactéries.

fruit-3014105_960_720

Le sirop maison – ail et miel

Rien de plus simple à réaliser!

Prenez 1 gousse d’ail et 3 cuillères à soupe de miel.

Il faut tout d’abord cuire à la vapeur ( ou dans de l’eau chaude si vous n’avez pas) l’ail.

Une fois cuite, ajoutez du miel et mixez le tout.

Prendre alors une cuillère à café de cette mixture 3 fois par jour.

Le thym

Antibactérien, idéal contre la toux, il est l’allié naturel par excellence. Demandez aux grands mères, elles ne jurent que par ça! Il s’agit d’ailleurs souvent d’un ingrédient phare des grogs tant appréciées par nos grands parents!

En infusion ou diffusion, il sera très utile pour lutter contre les microbes et pour guérir. ( en diffusion : faire bouillir de l’eau dans une casserole et y ajouter quelques brins de thym frais ou secs)

vegetables-2202504__340

Le miel

Cicatrisant, anti-infectieux, antibactérien, adoucissant de la gorge, il est un autre ingrédient phare pour soigner les rhumes!

Dans une infusion ou pur, il adoucit la gorge en cas d’angine ou de douleurs, il aide à lutter contre les microbes et il renforce les défenses immunitaires.

 

Quelques mesures à prendre …

Outre les remèdes naturels, il est primordial de bien se laver les mains, surtout après s’être mouché ( ou avoir mouché son enfant), avant de préparer les repas et avant et après le change de votre enfant. Le rhume s’attrape par les bactéries et virus véhiculés par l’air, mais également par les microbes présents sur nos mains.

N’hésitez pas à aérer un maximum votre maison. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas le froid qui rend malade, mais bien les virus et bactéries . En aérant correctement, vous purifiez l’air de votre intérieur et empêchez la prolifération des microbes.

Evitez les gros bisous, évitez de manger avec la même cuillère que votre enfant, de partager un verre …

 

Quelles huiles essentielles éviter pour bébé ?

On a parlé des huiles essentielles adaptées aux bébés dès 3 mois ( ICI ) , mais il en existe également à proscrire totalement de leur environnement.

Certaines sont toxiques et peuvent induire de graves effets secondaires .

Quelles sont les huiles essentielles à éviter à tout prix?

En réalité, il y en a une à n’utiliser sous aucun prétexte sur les enfants, jusqu’à 7 ans, est la menthe poivrée.

Ses effets secondaires peuvent être très graves et peuvent générer des convulsions chez les enfants.

L’huile essentielle de menthe poivrée est tellement puissante qu’elle est littéralement interdite chez la femme enceinte, allaitante, et chez les enfants de moins de 7 ans.

catalogue_he_menthe-poivree_4

D’autres huiles essentielles sont déconseillées chez les enfants, pour tout usage que ce soit :

Achillée, Acore vraie, Ajowan, Angélique, Anis étoilé, Basilic à méthylchavicol, Cannelle (écorces), Cumin carvi, Cèdres, Curcuma, Épinettes, Eucalyptus globulus, Fenouil doux, Galbanum, Hysope officinale, Lavande stoechade, Menthe nana, Massoia, Muscade, Nard, Origan, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sarriette des montagnes, Sauges officinale, Sauge sclarée, Thuya, Thym thymol, Vétiver.

Mon conseil :

Avant d’utiliser une huile essentielle pour enfant ( qui ne se trouve pas dans la liste de celles adaptées aux enfants), même en diffusion, jetez un oeil à la liste des huiles essentielles interdites ou déconseillées.

N’utilisez pas les huiles essentielles comme un parfum d’ambiance, sans vous être renseigné auparavant sur leur possible dangerosité pour vos enfants.