DIY – Le baume à lèvres hydratant et réparateur

La semaine passée, je me suis rendue à Paris avec mon grand bébé. J’en ai profité pour aller faire un petit tour dans le magasin Aroma-zone .

Wahou…. C’est une vraie caverne d’Ali Baba! Il faudrait prendre une journée de congé pour pouvoir voir tous les produits disponibles!

Pour ma part, je n’ai eu que quelques minutes et j’ai dû aller à l’essentiel. Mais j’ai pensé à acheter le nécessaire pour fabriquer son propre baume à lèvre qui soit à la fois très hydratant mais également réparateur. Idéal en hier ou lors d’un rhume.

Je vous propose une recette de base que j’ai décliné de 3 façons différentes.

Pour cela, vous aurez besoin de : ( quantité pour 3 sticks de 5 ml)

  • 1/2 cuillère à céfé de cire d’abeille ( ou une autre cire végétale si vous voulez un produit vegan)
  • 1 cuillère à café de beurre de karité bio
  • 1/3 d’une cuillère à thé d’huile d’amande douce
  • 1 cuillère à café de miel
  • Huile essentielle ( facultatif)
  • 2 gouttes de f ragrance ( facultatif)
  • 3 gouttes de vitamine E pour la conservation ( que je n’ai pas mise)
  • Une pipette ( ou seringue)
  • Un cul de poule
  • Un contenant – ici un stick à lèvre vide.

Recette 1 : Le baume à lèvre karité miel

Cire d’abeille
Beurre de karité
Miel

Huile d’amande douce

  • Placer les ingrédients dans un cul de poule et faire chauffer le tout au bain marie.
  • Une fois le tout bien fondu, ajouter l’huile d’amande douce et recueillir le liquide à l’aide d’une seringue ( ou pipette) et verser le dans un stick vide. ATTENTION les ingrédients que j’ai cités plus haut sont prévus pour remplir 3 stick de 5ml .
  • Laisser prendre à température ambiante ( environ 30 minutes)
  • Sans conservateurs, il ne se conserve pas très longtemps. Comptez 2 à 3 mois ( le temps d’un hiver en somme).

Recette 2 : Le baume à lèvre karité orange

Cire d’abeille
Beurre de karité
Miel
Huile essentielle d’orange douce

Huile d’amande douce

  • Placer les ingrédients solides dans un cul de poule et faire chauffer le tout au bain marie.
  • Une fois le tout bien fondu, ajouter 4 gouttes d’huile essentielle d’orange douce ainsi que l’huile d’amande douce.
  • A l’aide d’une pipette ou d’une seringue, remplir le stick vide.

Recette 3 : Le baume karité pain d’épices

Cire d’abeille
Beurre de karité
Miel
Huile essentielle d’orange douce
Epices à pain d’épices.

Huile d’amande douce

  • Placer les ingrédients solides dans un cul de poule et faire chauffer le tout au bain marie.
  • Une fois le tout bien fondu, ajouter 4 gouttes d’huile essentielle d’orange douce ainsi que la pointe d’un couteau d’épices à pain d’épices et l’huile d’amande douce.
  • A l’aide d’une pipette ou d’une seringue, remplir le stick vide et laisser prendre à température ambiante pendant 30 minutes minimum.

L’opération est rapide pour un produit sain et qui fonctionne!
N’hésitez pas à varier les saveurs, les odeurs… Vous pouvez également ajouter des principes actifs pour améliorer encore votre baume à lèvres.

Décrypter les étiquettes

En matière de cosmétique, il n’est pas facile de repérer les produits sains des autres. Les publicitaires nous aveuglent à coup de  » 98% d’origine naturelle » ou de  » bio » alors que la réalité est toute autre!

Mais se repérer au milieu de ce dédale d’ingrédients en tout genre relève de l’exploit! Les listes d’ingrédients sont écrites en toute petite police de caractère, souvent en anglais, ou en latin, il y a de quoi s’y perdre!!

Voici donc une petite liste des principaux produits à éviter en matière de cosmétique

Les dérivés de pétrole

Vous ne rêvez pas, il y a bien du pétrole dans nos cosmétiques. Et ils sont bien cachés!!

-> Silicones (ingrédients qui finissent généralement en -one ou -ane : dimethicone, methicone…), huiles minérales (paraffine petrolatum … ), les polymères ( PEG, polyéthylène glycol …)

Ils sont présents dans quasiment tous les produits cosmétiques de grande surface et même dans certains produits bio. Il est quasiment impossible de trouver un gel douche du commerce sans les fameux PEG ( suivis d’un chiffre).

Les perturbateurs endocriniens

On en parle souvent en ce moment, et pour cause, ils peuvent provoquer cancers, troubles de la fertilité, diabètes ou encore des maladies neurodégénératives.

-> Phtalates, parabens, phénoxyéthanol, BHA ( butylated hydroxyanisole ) , triclosan, Resorcinol ( 1,3 Benzenediol , dihydroxybenzene, hydroxyphenol…), filtres chimiques UV ( Methybenzylidene camphor, Methoxycinnamate …)

Les allergènes et irritants

Sodium lauryl sulfates, ammonium lauryl sulfates, MIT / MCIT ( Methylisothiazolinone, Methylchloroisothiazolinone)

Bien sûr on pourrait encore agrandir cette liste qui n’est pas exhaustive. Elle contient néanmoins les principaux ingrédients à éviter pour vous et surtout pour vos enfants.

_____________________________________

Il est souvent difficile de retenir tout. Heureusement, des applications et sites internet sont là pour vous aider!

Vous pouvez télécharger Clean Beauty ( sur android , sur Iphone ) Attention, il n’est pas fiable à 100% et laisse passer des ingrédients pas très clean, mais il constitue une petite aide sympathique surtout lorsque l’on va faire ses courses! Il suffit de photographier la liste d’ingrédients et l’appli fait le reste pour vous ! .

Le site internet La vérité sur les cosmétiques permet d’entrer les ingrédients d’un produit et de savoir s’ils sont cleans ou non. C’est pas LA .

Le site Zenziscope permet lui aussi d’entrer les ingrédients d’un produit afin de savoir s’ils contiennent des substances à éviter ou non . C’est pas ici .

Mon conseil :

Je vous partage une petite astuce toute simple et accessible à tous! Lorsqu’un ingrédient est écrit en anglais, cela signifie qu’il a été transformé ou crée de façon chimique. Il n’est pas forcément à bannir, mais il n’est pas naturel à proprement parler.

Lorsque celui-ci est écrit en latin, cela signifie qu’il est naturel et non transformé ou obtenu grâce à la chimie.

Pour aller plus loin …
Vous trouverez l’enquête du magazine  » que choisir » .
Le site  » cancer-environnement »
L’anse
ddmagazine