Prendre soin de son tatouage naturellement

De plus en plus de personne se font tatouer. Malheureusement, encore très peu de tatoueur recommandent des soins naturels. Vaseline, crème cicatrisante au pétrole, huiles minérales sont encore au programme des soins conseillés par les artistes.

Pourtant, on peut très bien ( même mieux) faire avec ce que la nature nous apporte!

Je me suis moi-même fait tatouer il y a 2 mois. La cicatrisation s’est merveilleusement bien passée et a été plus rapide que pour mon premier tatouage, soignée à la célèbre crème cicatrisante et hydratante.

Après un tatouage, la peau est meurtrie. Elle vient de se faire piquer des centaines, des milliers de fois par une ou plusieurs aiguilles. Il est primordial alors d’aider la peau à cicatriser, puis de bien l’hydrater pour l’aider à se « réparer ».

ATTENTION : Un tatouage laisse une plaie. La peau est alors à la merci des microbes extérieurs. Il faut alors impérativement le désinfecter régulièrement avant de procéder au rituel de cicatrisation / hydratation.

Soigner son tatouage naturellement

Premier point très important : Le tatoueur vous posera probablement un morceau de cellophane sur le tatouage. Il est impératif de ne le laisser que quelques heures ( 1h max en cas de grosse chaleur et 3h max en temps normal). Ne remettez plus rien dessus, hors papier essuie-tout ou t-shirt pour protéger vos draps et éjections d’encre pendant la nuit. En effet, le cellophane emprisonne votre tatouage dans une milieu humide et chaud : valeur sure pour voir les bactéries et germes proliférer! Pour éviter les infections, mycoses et autres joyeusetés, fuyez le cellophane!!!

  1. La désinfection

Pour désinfecter efficacement la peau, il n’y a rien de tel que l’argent colloïdal.
Il va remplir 3 rôles en 1 seul : désinfecter, cicatriser, hydrater ( je vais donc le citer 3 fois! 😉 ).

Je conseille d’acheter un spray d’argent colloïdal ( ICI par exemple) 10 ou 15 PPM maximum et d’en vaporiser le tatouage 3 fois par jour ( laisser un peu ruisseler sur la peau avant de l’éponger en tapotant doucement avec un tissus ou un coton propre).

2. La cicatrisation 

Après avoir désinfecté votre tatouage, il faut à présent penser à favoriser sa cicatrisation. Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous. Selon votre trousse de produits ou simplement vos préférences, vous pourrez choisir entre :

  • L’argent colloïdal ( eh oui, encore lui !! ). Inutile alors d’en mettre 2 fois. Le rituel de désinfection sera simplement le même que celui de la cicatrisation!
  • L’aloé vera ( « fait maison » en grattant la pulpe d’une feuille ou acheté en gel tout fait -> minimum à 98% pur et bio si possible). Appliquer une bonne noisette de crème sur le tatouage et masser jusqu’à pénétration du gel.
  • L’huile d’amande douce, d’argan, de calendula ou encore d’avocat seront parfaite pour à la fois favoriser la cicatrisation et hydrater la peau lésée.

 

3. L’hydratation

La troisième et dernière étape du rituel de soin consiste à hydrater en profondeur votre peau. Exit les crème hydratantes du commerce qui n’hydratent que l’épiderme ( et encore) et qui contiennent souvent des produits irritants et allergisants.

Encore une fois, plusieurs produits peuvent être choisis ( certains sont les mêmes que les étapes précédentes, si vous les choisissez, inutiles alors de les appliquer deux fois.)

  • L’aloé vera ( encore elle 🙂 )
  • L’huile de coco, d’olive, d’avocat, de noyau d’abricot …
  • Le beurre de karité ( mon grand chouchou. A choisir bio et brut – Attention, il ne sent pas très bon à l’état pur, vous pouvez alors le couper avec une huile végétale, de coco par exemple qui atténuera son odeur parfois désagréable).

 

ATTENTION, il est préférable d’appliquer un corps gras lors de l’étape de l’hydratation. En effet, il formera une couche grasse sur la peau, ce qui la rendra moins perméable aux infections extérieures! Attention toutefois à ne jamais s’exposer au soleil, le gras va faire « cuire » la peau ( et le soleil est de toutes façons à proscrire dans les premiers mois suivant le tatouage!).

N’oubliez pas de toujours protéger votre tatouage du soleil. Une crème solaire indice 50 est obligatoire pour le bon vieillissement de votre tatoo.

 

20180711_100613

 

 

 

La trousse à pharmacie des vacances

L’heure aux grands départ a sonné! Les premiers vacanciers sont partis pour passer du bon temps à la mer, à la montagne ou encore à la campagne! Mais qui dit vacances, dit valise et qui dit valise, dit trousse à pharmacie! Que mettre dedans? Comment remplacer les produits à composition douteuse, voire dangereuse, par des produits sains et naturels? Je vous dis tout et vous montre ma trousse à pharmacie des vacances!

first-aid-151873_960_720

Il y a quelques jours, un pharmacien était l’invité de l’émission  » le magasine de la santé » sur france 5 . Il donnait des produits type à mettre dans sa trousse à pharmacie pour partir en vacances. Au menu : pétrole, perturbateurs endocriniens, nano-particules, cancérigène et j’en passe. Il est toutefois possible de faire autrement, et tout aussi ( voire plus) efficace!

Comment remplacer les indispensables de l’été véhiculés par les médias, les médecins et pharmacien? Je vous dis tout!

 

Les médicaments

close-up-1853400_960_720

Le paracétamol 

J’avoue que je vais en amener pendant les vacances, parfois, une montée de fièvre au delà de 39 pour un bébé peut être dangereuse, il est alors parfois indispensable de la faire baisser. Sait-on jamais, je le prends avec nous.

MAIS en cas de douleurs, de migraines, il est possible de faire sans!

En cas de migraine, plusieurs choix s’offrent à vous : l’huile essentielle de menthe poivrée ( hors grossesse, allaitement, JAMAIS avant 7 ans, à ne pas utiliser en présence de petits enfants) ou une astuce toute simple : l’eau chaude. Plongez vos mains et avants-bras dans de l’eau très chaude ( 39-40 °C minimum). Par dérivation, des mains/avants-bras jusqu’à la tête, les veines vont se dilater et la douleur va disparaître.

Les anti-spasmodiques

Vous les connaissez tous, qu’ils soient utilisés contre les maux de ventre ou contre les règles douloureuses. Mais ils sont loin d’être aussi efficace qu’ils le promettent et peuvent aisément être remplacés!

-> Argile blanche, charbon activé, bouillotte chaude, huiles essentielles ( basilic, estragon, menthe poivrée… A appliquer directement sur le ventre, à avaler avec un comprimé neutre ou dans une huile végétale. Vérifiez ICI si elles peuvent être utilisées pendant la grossesse et ICI si elle peut-être donnée à un enfant )

Contre les diarrhées, tourista, gastro-entérite, intoxication alimentaire

Votre meilleur ami sera encore et toujours l’argile! Verte ou blanche, à diluer dans un verre d’eau et à avaler. Vous pouvez la remplacer par des gélules de charbon activé ( plus facilement transportable).

20171226_232320

Si vous voyagez dans un pays étranger, je vous conseille de prendre 1 gélule de charbon 3 fois par jour, ou 3 verres d’eau argileuse par jour, pendant toute la durée de votre séjour. Vous pouvez également désinfecter l’eau du robinet avec de l’argent colloïdal .

Contre les coups de soleil

La biafine/ la bépanthen

L’incontournable de l’été pour beaucoup de famille et quasi tous les médecins. Sachez toutefois si vous l’utilisez, qu’elle ne doit pas être appliquée sur des cloques et que le coup de soleil doit impérativement être refroidi avant de mettre de la biafine ( la peau continue de « cuire » avec elle, et peut aggraver les choses).

-> L’aloe vera, l’argent colloïdal, l’huile essentielle de lavande aspic, tea tree ( à appliquer sur la peau, pure pour les adultes, diluée pour les enfants. Voir la liste des HE adaptées aux enfants ICI )

Les crèmes après soleil

Après un bon bain de soleil ( en se protégeant bien entendu du soleil avec une bonne crème), il est essentiel d’hydrater sa peau. Les après soleil du commerce regorge d’irritants, de dérivés pétrolier etc…

-> L’aloe vera, l’huile de coco ( si pas de coup de soleil), l’huile de jojoba, l’huile d’amande douce, l’huile d’argan…. => toutes les huiles végétales conviennent.

 

Contre les piqûres

 

L’anti-moustique

On trouve de tout dans le commerce, la plupart du temps, il s’agit d’insecticides ( à appliquer sur la peau , je vous laisse imaginer…) qui tuent les moustiques au contact de la peau. Et même s’il s’agit de répulsif, ils restent constitués d’un cocktail chimique.

Pourtant, la nature fait bien les choses !

Sur la peau :  Pranabb possède une gamme d’anti-moustique sous forme de roll-on ( adapté dès 6 mois), très efficace et facile à appliquer sur la peau. 5420008519093-main_image---pranarom_prana-bebe-roller-anti-moustique-lait-corporel-bio_30ml

Dans l’air:  Les marques puressentiel, pranarôm ( ou pranabb) entre autres proposent des sprays à vaporiser dans l’air, à base d’huiles essentielles, ou des synergies d’huiles essentielles à diffuser qui éloignent les moustiques.


Pour l’air, je vous conseille d’acheter uniquement l’huile essentielle de citronnelle de Java, qui éloigne, elle aussi, les moustiques.
J’en dépose également une goutte sur les rideaux, notre couverture, les moustiquaires…

Sur les piqûres

Une fois que le moustique ( ou toute autre bestiole) nous a piqué, plusieurs solutions s’offrent à vous.

-> La crème urtigel de weleda, L’aloe vera, l’huile essentielle de tea tree, l’huile essentielle de lavande aspic, l’huile essentielle de lavande fine, le vinaigre. Le tout à appliquer ( pur pour les adultes, dilué pour les enfants de moins de 7 ans pour les HE) directement sur la piqûre, et ce, plusieurs fois par jour jusqu’à ce que ça ne démange plus.

Contre les tiques

Contre les tiques, il n’y a rien à faire, si ce n’est que de bien se couvrir pendant les balades en forêt.

Mais, dans tous les cas, une pince à tiques sera indispensable! Si morsure il y a, il faut l’enlever rapidement en suivant les instruction de la notice. Ne surtout pas vouloir endormir la tique à l’éther, ne surtout pas utiliser autre chose qu’une pince à tiques! Vous pourrez ensuite, faire un petite pansement d’argent colloïdal pour bien désinfecter.

 

Contre les bobos

Les coups, les bosses

Avec des enfants ( et même sans), les bobos sont presque un passage obligé! Heureusement, on peut vite les soulager!

Contre les coups et les bosses : l’arnica.
En granules d’hométopathie, en crème, en teinture mère, peu importe.

arnicagel-bleus-face

 

Le froid apaise grandement la douleur et évite le gonflement et l’apparition d’une grosse bosse. Un pain de glace enveloppé dans un linge, un sachet de légume surgelé ou autre fera l’affaire!

 

Les coupures, éraflures

Ah les genoux écorchés de nos petits … Les mains toutes éraflées après une chute.. Qui ne les a pas connus?

C’est parfois impressionnant, surtout pour nos petits, mais très vite guéris grâce à des petites astuces!

Exit la biseptine qui assèche et dont la composition n’est pas très clean. L’argent colloïdal sera, quant à lui un super allié! Il désinfecte, aide à cicatriser, hydrate… Le compagnon parfait!

Pour aider à la cicatrisation, l’argile peut également être utile : en cataplasme pendant 20 minutes avant la douche, elle aidera la peau à se refermer, tout en la désinfectant! ( Ne pas appliquer d’argile sur une plaie ouverte avec la chair à vif)

 

 

Dans ma trousse à pharmacie, il y a :

20180717_143709

Pour les bobos:

De l’argent colloïdal ( spray 10ppm), des pansements, des bandes, de l’arnica gel ( weleda).

Pour les moustiques:

Roll on pranabb , huile essentielle de citronnelle de java, huile essentielle de tea tree, de lavande fine et de lavande aspic, de l’aloe vera et de l’urtigel de weleda.

J’ajoute de l’huile essentielle de géranium pour éloigner les bébêtes de notre mobile-home!

Pour les douleurs :

Paracetamol au cas ou.

Pour les désagréments digestifs :

Argile blanche, charbon activé, argent colloïdal 10ppm.

Pour le soleil :

Aloe vera, huile de coco.

Tuto : Réaliser son liniment maison

Le liniment : LE produit parfait pour changer les fesses de bébé tout en douceur.
Il se compose de 2  ingrédients ( ou 4 max) : de l’huile végétale et de l’eau de chaux . Malheureusement, dans le commerce, nous trouvons des liniments avec une liste interminable d’ingrédients! Certains sont même très mauvais pour bébé!

Heureusement, il est très facile et très rapide à faire soi-même!!

Je vous partage une petite recette très simple à réaliser à la maison avec peu d’ustensiles et d’ingrédients.

 

Ingrédients

Pour 200ml de liniment

  • 100ml d’huile d’olive bio extra vierge ( première pression à froid)
  • 100ml d’eau de chaux 
  • 4g de cire d’abeille
  • 5 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse ( cosmétique)

 

Préparation

  1. Faire fondre la cire d’abeille dans l’huile d’olive au bain marie

ujyhgf2. Hors du feu, ajouter doucement l’eau de chaux et fouetter pour bien émulsionner ( un peu comme une mayonnaise)

3. Ajouter l’extrait de pépin de pamplemousse

epp

4. Verser le tout dans un flacon vide et très propre à l’aide d’un entonnoir.

fini

5. Refermer le flacon et attendre que ça refroidisse avant de s’en servir.

20180204_133953

 

ATTENTION : Bien agiter avant chaque utilisation!

 

La cire d’abeille ainsi que l’extrait de pépin de pamplemousse ne sont pas des ingrédients obligatoires. L’eau de chaux et l’huile d’olive peuvent suffire. Néanmoins, la cire sert à stabiliser le produit ( éviter que l’eau et l’huile de se séparent et que l’eau de chaux ne brûle la peau) et l’EPP sert à conserver le liniment plus longtemps ( compter moins de 15 jours sans EPP ).

Evitez toutefois de fabriquer trop de liniment à la fois. En effet, il n’y a aucun conservateur chimique et la prolifération de bactéries n’est pas impossible malgré l’EPP ( quoi que bien ralentie). Mieux vaut donc en faire de petites quantités, mais plus souvent!

 

Où trouver les ingrédients ?

Tous mes ingrédients ( sauf huile d’olive achetée au Colruyt) proviennent du site Aroma-Zone. Voici les liens pour les retrouver.

L’eau de chaux 

Extrait de pépins de pamplemousse

Cire d’abeille

Flacon vide 

Pompe à savon

Les produits peuvent également se trouver en magasin bio ou sur d’autres site internet.

Alternatives : Le nutella

Qui n’a pas vu ou entendu parler des émeutes que les promotions sur le Nutella ont provoquées? Des scènes dignes des black Friday aux Etats Unis!! Je trouve que ce genre de comportement pose vraiment question. Se battre pour de la nourriture, dans un pays pauvre, d’accord. Se battre pour un aliment tout sauf sain en France en 2018? Je ne comprends pas.

Nutella pose un réel problème éthique et nutritionnel. Pour ma part, je la boycotte.

Pourquoi boycotter cette marque ?

L’huile de palme

La culture d’huile de palme est responsable d’un vrai génocide de certaines espèces animales. Elle est également la cause d’une déforestation massive. ( Un petit article ICI )
Outre le préjudice causé à la faune et à la flore, l’huile de palme hydrogénée est une véritable catastrophe nutritionnelle : riche en acides gras saturés, accusée d’augmenter en flèche le mauvais cholestérol ( responsable entre autre d’accidents vasculaires cérébraux ). Pour en savoir plus, je vous invite à lire ce petit article très clair et concis.

La composition

On nous promet une bonne pâte à tartiner qui contient du bon chocolat, du lait et des noisettes. Un vrai régal me diriez vous! La réalité est toute autre. La photo parle d’elle-même:

FB_IMG_1516956741566

Les alternatives

Heureusement pour les férus de pâte à tartiner, il existe de très bonnes alternatives!

Dans le commerce

Plusieurs marques proposent des pâtes à tartiner bio et sans huile de palme.

Ma préférée : La pâte à tartiner U bio. Sans huile de palme, biologique et délicieuse!

front_fr.19.400

Dans le même registre : La pâte à tartiner Jardin Bio. Sans huile de palme à la texture très proche du Nutella.

pate-a-tartiner-choco-noisette-f-1230737.jpg

Un peu plus corsé : Le nocciolata : riche en chocolat, sans huile de palme et bio.

0N_114361

NB : la version sans lait est moins corsée en chocolat!

Le fait maison

Je n’en ai jamais encore faite, mais plusieurs recettes existent. De la plus facile à la plus sophistiquée.

Je vous partage quelques sites internet :

Terrafemina : 3 recettes de pâtes à tartiner sans huile de palme.

Bioaddict : Sans sucre, au sirop d’agave, pour une pâte à tartiner plus saine!

Biolaune : 3 recettes bio de pâte à tartiner saine et délicieuse.

Grossesse : les astuces qui soulagent

La grossesse est sans doute le moment dans la vie où on fait le plus attention à ce que l’on mange et ce que l’on fait. Il s’agit de la période de la vie où nos gestes, nos habitudes peuvent avoir des conséquences non plus seulement pour nous, mais pour bébé également.

Pendant la grossesse, la plupart des médicaments sont interdits. En effet, passant la barrière placentaire, ils peuvent avoir des effets néfastes sur le bébé ( malformations, maladies, voire fausse couche). Heureusement pour nous, la nature nous offre un panel de remèdes efficaces et sans danger!

Attention toutefois, ce n’est pas parce qu’une chose est naturelle qu’elle est sans danger pendant la grossesse! Certains produits sont même toxiques pour le bébé.

20171014_174410

Voici une petite liste de remèdes naturels pour soulager les maux les plus courants de la grossesse :

Les nausées:

Le gingembre : roi de l’anti émétique!

En poudre, en infusion, entier, dans un plat, à mâcher, le gingembre sous toutes ses formes est un anti-nauséeux naturel utilisé depuis des siècles pour soulager les nausées et vomissements.

Le citron : acide en bouche, mais pas pour l’estomac!

Le citron, très acide et rafraîchissant est, contrairement à son goût, plutôt doux pour l’estomac. Il a plusieurs actions bénéfiques pendant la grossesse, dont l’anti-nauséeux. En jus pur, dilué à de l’eau, à manger cru, il sera excellent pour vous donner un coup de peps et diminuer vos nausées!

Les fruits à coques : un grignotage sain et utile!

Amandes, noisettes, noix, macadamia, cajou, cacahuètes … Les fruits à coque sont excellents pour soulager les nausées. Un conseil : toujours avoir un petit sachet de noisettes ou d’amandes avec soi! En plus de faire du bien au corps de par leur composition ( très bons acides gras notamment), ils calment les nausées et petites fringales de la grossesse!

Les remontées acides:

Le citron : acide en goût mais doux pour l’estomac

Le citron, comme évoqué ci-dessus, a la particularité d’avoir un goût très acide, mais de ne pas avoir un ph acide. Késako?? Pour faire simple, malgré son goût acide, il n’augmente pas l’acidité de l’estomac, au contraire. Il est bon, en cas de remontées acides, de boire un jus de citron dilué à de l’eau. En plus de luter contre les brûlures d’estomac, il donnera un coup de peps et soulagera les nausées!

Le bicarbonate de soude : le véritable couteau suisse!

S’il y a bien un produit passe partout ,c’est celui-ci! Pour le ménage, l’entretien, le nettoyage, le brossage de dents , mais également pour aider à digérer ou encore luter contre les remontées acides, il est utile à tout! Il est néanmoins essentiel d’en choisir un ‘alimentaire » que ce soit pour le ménage ou pour le boire! Ainsi, il sera plus fin, et donc le mélange à l’eau sera plus facile!
1 petite cuillère à café dans un verre d’eau sera suffisant pour vous soulager!

ATTENTION : les produits laitiers sont de faux amis! Ils soulagent sur le moment, mais contrairement au citron, ils ont tendance à acidifier l’estomac et donc, à moyen terme, d’empirer les brûlures d’estomac!

Les jambes lourdes:

Quel calvaire ces jambes pendant la grossesse. Varices, douleurs, impatiences, tant de joyeusetés pénibles à vivre et difficile à soulager efficacement!

Les bas de contention : LA solution la plus efficace.

Je vous l’accorde, il ne s’agit pas d’un remède naturel, mais c’est sans doute le plus efficace. En compressant les vaisseaux, ils vont réduire les douleurs, éviter les gonflements, mais aussi et surtout, éviter un maximum l’apparition de varices qui sont, elles, indélébiles.
N’hésitez pas à en demander à votre gynécologue ou sage femme, les bas de contention ( ou chaussettes, ou collants, selon votre préférence) sont remboursés par la sécurité sociale.
Il en existe des plus chauds pour l’hiver et des collants sans pieds pour l’été! D’ailleurs, ils sont de plus en plus esthétiques! Terminé les bas de contention façon mémé de 90 ans!

La douche froide : la meilleure amie de vos jambes!

La pire ennemie de vos jambes pendant la grossesse est la chaleur! Elle fait gonfler les jambes et amène avec elle son lot de douleurs. Pour y remédier : un remède : le froid.
Le froid décongestionne, le froid a un effet vasoconstricteur qui va faire dégonfler les veines et de ce fait, les jambes!

Surélever les jambes pour assurer un bon retour veineux!

N’hésitez pas à dormir les jambes surélevées afin de faciliter le retour veineux et donc d’éviter le gonflement des jambes .
Un coussin sous les chevilles pour dormir ou ne serait-ce que quelques minutes par jour les jambes en l’air lutteront contre les douleurs et les gonflements !

Le massage : gratuit, simple et efficace!

Toujours du bas vers le haut pour faciliter la circulation sanguine. l’aide d’une huile ( olive, argan, amande douce, coco) ou de beurre ( karité, cacao…) , entourez de vos doigts votre cheville et remontez en maintenant fermement la jambe. Renouvelez le geste plusieurs fois par jour au besoin, mais surtout le soir!

Attention : ne pas utilisez de gel à base de menthol ou de vigne rouge. Ils sont tous deux déconseillés pendant la grossesse!

Les douleurs ligamentaires et musculaires

Pendant la grossesse, les douleurs multiples ne sont pas rares. Ligamentaires , musculaires, elles nous gâchent souvent quelques nuits !
Plus le nombre de grossesse est élevé, plus les douleurs sont généralement intenses! Mais des astuces permettent de les limiter et de vivre un peu plus sereinement la grossesse!

Le magnésium : l’allié principal contre les douleurs et les crampes

Les carences en magnésium sont une des causes principales des crampes pendant la grossesse. Elles surviennent souvent la nuit. Une cure de magnésium aide ainsi à soulager et à prévenir les crampes mais également les douleurs ligamentaires qui sont liées à la croissance de l’utérus pendant la grossesse.

Boire : une bonne hydratation est la meilleure des préventions!

Malgré les envies d’uriner bien plus fréquentes pendant la grossesse, il est primordial de bien s’hydrater. Pendant la grossesse, les besoins en eau de la femme augmentent. Alors qu’on parle d’un litre et demi d’eau hors grossesse, on peut facilement grimper à 2 litres pendant ces 9 mois.

Eau minérale, eau du robinet, peu importe l’eau. Evitez toutefois les sodas et autres boissons sucrées!

Levez le pieds! Point trop n’en faut peut devenir votre nouvelle devise!

Plus vous allez bouger, plus vous allez en faire et plus vous aurez mal. Néanmoins, l’exercice physique peut également être d’une grande utilité contre ces douleurs! Il faut alors trouver le juste milieu! Bouger un peu, mais pas trop pour ne pas en subir les conséquences une fois la journée terminée!

Conclusion :

On peut presque toujours faire sans médecine allopathique et médicaments en tout genre. Il suffit d’ouvrir les yeux et de prendre ce que dame nature a à nous offrir! La nature est riche et permet de nous soulager ou de nous soigner de presque tout!

Zoom sur la cup

Ahh la cup, mon gros coup de coeur de ces dernières années …

Après moult désagréments causés par les protections menstruelles ( serviettes, tampons), j’ai décidé de les abandonner pour de bon au profit de cette fameuse cup.

Mais qu’est-ce donc??

meluna-tige-sm-transp

Il s’agit d’un récipient en silicone que l’on vient placer dans le vagin, au même titre qu’un tampon. Une fois déployée ( oui , elle se plie n’ayez pas peur!!), elle provoque un effet ventouse qui l’aide à tenir en place. Le sang s’écoulant par le col de l’utérus est alors collecté par la cup. Une fois pleine, on la retire et on la vide dans les toilettes avant de la rincer et la remettre en place.

Elle nécessite toutefois un peu d’entrainement. On ne s’improvise pas cupeuse du jour au lendemain. Mais une fois la technique assimilée, la mise en place et le retrait sont très faciles et rapides! Vous trouverez un mode d’emploi détaillé ICI.

Voici une liste non exhaustive des avantages qu’offrent la coupe menstruelle:

  • Le coût : Entre 15 et 30 euros seulement pour une durée de vie de plusieurs années
  • L’absence d’odeur : pas d’oxydation du sang, donc pas d’odeur !
  • L’étanchéité parfaite : piscine, sport, sous-vêtements sexy, on peut tout faire et tout porter!
  • Elle est écologique : c’est une bonne alternative 0 déchet et presque 0 énergie ( un peu d’eau pour la laver et c’est tout!)
  • La durée de protection : la cup ne se vide que 2 à 3 fois dans la journée ( on peut la garder jusqu’à 6 heures sans souci)
  • Sa compatibilité avec le stérilet, à condition de bien annuler l’effet ventouse au moment du retrait.

Mais comme tout produit, elle a aussi ses inconvénients :

  • Il faut un peu d’entrainement pour dompter la bête
  • Sa mise en place nécessite une certaine décomplexion : on explore une partie très intime de son corps qui plus est, est ensanglantée.
  • Et si la cup est LA solution anti odeur, anti mycose, elle n’empêche pas les règles d’être toujours aussi douloureuses.

Important : Sachez qu’après un accouchement, on ne peut la réutiliser qu’au premier cycle suivant le retour de couches.

Où la trouver?

En pharmacie, maintenant en grande surface.
Sur internet : La mooncup ou Meluna