découvertes, DIY, Pour la maison, Saponification à froid

Fabriquer son savon maison

Les grandes lignes théoriques

Il y a quelques semaines, j’ai commencé à m’intéresser à la fabrication de savon maison. Au départ, je pensais faire tout simplement fondre des paillettes de savon et d’y ajouter ce que je voulais. Mais je me suis vite rendue compte que ça ne ferait pas de ces savons reconstitués des savons vraiment maison.

J’avais, par une amie, entendu parler de saponification à froid. Je me suis alors dirigée vers cette solution, qui me permettrait de fabriquer de a à z mon propre savon.

Mais quand on parle de saponification, on parle de chimie, de manipulation de produits dangereux. J’avoue que ça fait un peu peur… Mais quand on est bien informé, qu’on sait ce que l’on fait, on se rend vite compte que ce n’est pas si difficile que ça .

Alors comment procéder à une saponification à froid? Et surtout qu’est-ce que la saponification? Quels sont les ingrédients / le matériel nécessaires?
Je vous emmène dans l’univers ( simplifié) du savon!

La saponification

Pour faire un savon, 3 ingrédients sont indispensables : de l’eau ( sauf si on utilise une lessive -> j’y reviens plus bas) , une base : de la soude caustique ( hydroxyde de sodium ) ou de la potasse ( hydroxyde de potassium) et un corps gras ( huile végétale, beurre végétal, graisses animales…). Ce que l’on appelle saponification, c’est la transformation de la soude et du gras en savon et glycérine.

Ici, j’utilise la saponification à froid, c’est à dire que la pâte n’est pas cuite et le procédé de saponification se fait lentement. Cette technique permet de préserver un maximum les propriétés des graisses utilisées.
Malgré le terme « froid », il faut savoir que la saponification génère de la chaleur, c’est ce que l’on appelle une réaction exothermique.

Cette réaction est importante à prendre en compte : en effet, certaines huiles ou ajouts génèrent plus de chaleur et peuvent même changer l’aspect du savon ( sans en changer leur efficacité heureusement). Mais ça, on y reviendra!

Pour créer un savon, il ne suffit pas de mélanger, au pifomètre du gras et de la soude. En réalité, chaque graisse possède son indice de saponification. C’est à dire que pour chacune des graisses, une quantité bien spécifique de base ( soude ou potasse) est nécessaire. Il est donc primordial de calculer la quantité de soude ( ou potasse) nécessaire à chacune des huiles ou beurres que vous utiliserez.

Rassurez vous, pour cela, il existe des calculateurs très bien faits qui calculent tout pour nous! Il faut savoir que chaque graisse a son propre indice de saponification ( quantité de soude nécessaire à la saponification d’un gramme de cette graisse) et qu’il faut donc calculer la quantité de soude nécessaire pour saponifier la quantité de graisse que nous incorporons dans notre recette.

Voici quelques calculateurs disponibles gratuitement sur internet :

Mendrulandia , Soapcalc, soaphomemade , Simple Sap , Aroma-zone , et il en existe surement encore d’autres!

Pour ma part, j’utilise mendrulandia, mais j’aime aussi le SoapHomeMade qui permet également de calculer le prix de son savon. Je ferai un article dédié au fonctionnement des calculateurs qui peuvent être assez prise de tête !

Ingrédients, matériels et mises en garde

Pour démarrer en SAF ( saponification à froid), il faut avoir quelques ingrédients de base ainsi qu’un minimum de matériel.

Les ingrédients de base

Pour fabriquer son savon, il faut :

De la matière grasse, il en existe de plusieurs types. Sans rentrer dans les détails des acides gras, il existe des huiles végétales, des beurres végétaux et des graisses animales :

Des huiles végétales ( olive, avocat, abricot, pépin de raisin, ricin, coco, babassu, macadamia, tournesol, colza, arachide, noix, noisette etc…)
Des beurres végétaux ( karité, mangue, avocat, cacao…)
Des matières grasses animales ( suif de boeuf, graisse de canard, lanoline, cire d’abeille, beurre …)

Une base : la soude caustique : hydroxyde de sodium NaOH( pour des savons durs) , de la potasse : hydroxyde de potassium KOH( pour un savon mou/liquide) .

De l’eau : L’eau sera déjà présente si on utilise une lessive de soude ( voir ci-dessous), mais devra être ajoutée si on utilise de la soude en perles. Perles qui devront être dissoutes dans l’eau avant de les incorporer aux graisses.

ATTENTION : la soude caustique peut être utilisée sous forme de lessive prête à l’emploi . C’est pas exemple ça :

Elle peut également être utilisée en perles de soude pure et là, c’est pas exemple ça :

Mais attention, la soude caustique ( NaOH), ce n’est pas ça :

Les cristaux de soude servent à nettoyer, dégraisser. Ils ne servent pas à la fabrication du savon. Sa formule chimique n’est pas NaOH mais Na2CO3 , il s’agit de carbonate de sodium et n’intervient pas dans la fabrication du savon.

Pour fabriquer vos savons, vous pouvez également ajouter des colorants, des parfums, des poudres de plantes, du miel, des argiles, des liquides, des plantes/fleurs séchées, des laits végétaux ou animaux …

Attention, veillez toujours à ce que vous utilisiez des ingrédients compatibles à une utilisation cosmétique ( je pense aux colorants et aux parfums surtout)

Le matériel nécessaire

Pour fabriquer votre savon, il vous faudra un peu de matériel :

Un mixeur plongeant ( pour mélanger la soude et les huiles)


Un saladier, cul de poule, récipient, une casserole, un bol verseur, n’importe quel récipient dans lequel vous allez mélanger votre soude et vos huiles/beurres. Il est préférable d’utiliser des matériaux tels que l’inox, le plastique, le verre pirex.

Des bechers verseurs ou bol mesureurs ou pichets ( pour colorer une partie de votre pâte à savon et la verser dans votre/vos moule-s )

Des mini fouets, cuillères en inox, spatules … ( pour mélanger, racler … )

Des moules : en silicone, en inox, en carton, en plexi, en bois… Il en existe de toutes les formes, tous les matériaux.. Vous pouvez aussi les fabriquer ou recycler des boîtes de lait, des boîtes de tuiles chips, des boîtes en carton, des boîtes en plastique…

Des gants épais

Un masque ffp2 ou ffp3 voire masque à gaz

Tablier ou blouse

Lunettes de protection

Bandelette ou tout autre ph mètre pour mesurer le ph de votre savon

Mises en garde

ATTENTION

LA SOUDE CAUSTIQUE EST, COMME L’INDIQUE SON NOM : CAUSTIQUE. ELLE PROVOQUE DES BRÛLURES QUI PEUVENT ETRE TRÈS SÉRIEUSES.

IL EST IMPÉRATIF DE PRENDRE QUELQUES PRÉCAUTIONS :

VOUS DEVEZ TOUJOURS VEILLER A CE QU’AUCUN ENFANT NE SE TROUVE DANS LA PIÈCE OU VOUS FABRIQUEZ VOTRE SAVON.

VOUS DEVEZ TOUJOURS VOUS PROTÉGER: GANTS HAUTS ET ÉPAIS, TABLIER OU BLOUSE A MANCHE ( SI TABLIER, PORTEZ DES MANCHES LONGUES), LUNETTES DE PROTECTION, MASQUE POUR NE PAS RESPIRER LES VAPEURS DE SOUDE

VOUS NE DEVEZ PAS UTILISER LE MATERIEL POUR LA SAF EN CUISINE : TOUT CE QUE VOUS UTILISEREZ POUR LA FABRICATION DES SAVONS, VOUS NE DEVEZ PLUS LES UTILISER POUR CUISINER.

VOUS DEVEZ CALCULER AVEC PRÉCISION VOS RECETTES ET NE JAMAIS REPRODUIRE UNE RECETTE TROUVÉE SUR LE NET, DANS UN LIVRE, DONNÉE PAR UN/E AMI/E SANS LA REPASSER DANS UN CALCULATEUR POUR EN VÉRIFIER L’EXACTITUDE.

VOUS DEVEZ VOUS ASSURER QUE LA QUANTITÉ ET LA CONCENTRATION DE SOUDE UTILISÉE EST LA BONNE.

DIY, Huiles essentielles, Pour la maison

[DIY] Un diffuseur d’odeurs maison

Qui n’aime pas rentrer dans une pièce et y sentir une douce odeur? Qui n’apprécie pas d’avoir un intérieur toujours délicatement parfumé? Malheureusement les produits du commerce sont, pour la plupart, polluants pour la planète mais également pour l’air de notre maison . Heureusement, c’est très facile d’en fabriquer un soi-même!

20181217_111829

Pour cela, vous aurez besoin de :

  • Vodka ( un alcool inodore )
  • Huiles essentielles de votre choix
  • Un contenant
  • Des bâtonnets pour diffuser les odeurs

 

Versez de la vodka dans le contenant choisi puis ajoutez-y les huiles essentielles de votre choix ( entre 5 et 20 gouttes ) . J’ai choisi de l’orange et de la cannelle pour diffuser une délicate odeur d’hiver.
Plongez les bâtonnets et laissez faire le reste!

Adaptez le nombre de gouttes d’huiles essentielles en fonction de l’intensité de l’odeur que vous recherchez. Plus une huile essentielle est odorante, moins vous aurez besoin d’en mettre et inversement.

Vérifiez toujours si l’huile essentielle que vous avez choisie est adaptée à toute la famille! Vous trouverez tout ICI et LA  .

 

Alternatives, Pour la maison

[Alternative] La lessive maison

 

La lessive, en plus de ne pas forcément être très bonne pour l’environnement, est en plus un sacré budget. Heureusement, il existe tout un tas de recettes qui permettent de la faire soi-même, pour un coût vraiment dérisoire.

Je vous propose une petite recette que j’ai expérimenté ( et que j’utilise encore aujourd’hui) qui m’a beaucoup plu pour sa rapidité de préparation et par son efficacité.

 

Pour un peu plus d’un litre de lessive, il vous faudra :

  • 1 L d’eau
  • 20 grammes de copeaux de savon de Marseille
  • 1 verre de savon noir liquide
  • 1 verre de cristaux de soude
  • 1/2 verre de bicarbonate de soude ( facultatif)
  • Fragrance ( facultatif )
  • 1 casserole
  • 1 contenant ( j’ai pris une bouteille en verre, mais un bidon de lessive vide fera l’affaire)
  • 1 entonnoir pour verser la lessive dans votre contenant.

IMG_20181029_151832.jpg

Préparation

  1. Peser et mettre tous les ingrédients dans une casserole.
  2. Porter à ébullition , tout en mélangeant ( ça peut prendre quelques minutes)
  3. Une fois le mélange bien fondu et homogène, laisser refroidir.
  4. Une fois refroidi ( pas nécessairement froid, mais du moins tiède), verser à l’aide de l’entonnoir la lessive dans votre contenant.

 

ATTENTION

Le savon de Marseille a la mauvaise habitude de se figer. Il faudra alors régulièrement agiter la lessive pour le maintenir liquide. ( Pas de panique, on croit parfois que tout a figé, mais il suffit de bien agiter la bouteille pour fluidifier le tout!).

L’ajout d’huiles essentielles est inutile : Son action est annulée au delà de 35-40°C  et son odeur se dissipe très vite sur le linge lavé. Il existe néanmoins des fragrances ( ici par exemple)

 

Après 1 semaine d’utilisation :

Après 1 semaine et plusieurs utilisations, je peux le dire : je n’achèterai plus de lessive!!!
Mon linge ressort propre, détaché et frais de la machine.
Le seul hic : le manque de parfum ( je n’ai pas mis de fragrance)  de la lessive me manque.

Modifications à apporter:

Je pense simplement mettre un peu moins de savon de Marseille afin que la lessive se resolidifie moins.

 

Conclusion :

Je recommande +++ cette lessive qui allie tout ce qu’on demande à une lessive : bas prix, efficacité, facilité de préparation.

Le saviez-vous?, Pour la maison

Le saviez vous ?

On fait attention aux produits que l’on utilise pour sa peau, on fait attention aux aliments que l’on consomme pour manger le plus sainement possible. Cependant, il y a un autre élément à prendre en compte : nos casseroles et poêles dans lesquelles nous faisons cuire notre nourriture.

Avez-vous déjà eu une casserole Téfal ou autre, à revêtement en Téflon? Elles sont bon marché et se trouvent partout. Néanmoins, elles seraient très dangereuses pour notre santé. Perturbateurs endocriniens, cancérigènes, elles contiendraient des substances plus que controversées!

Les casseroles en PTFE ( ou Téflon) : à bannir !

131919734

Elles ont pourtant des avantages non négligeables, et sont de ce fait, très appréciées par les acheteurs! Elles n’attachent pas ( du moins tant que le revêtement n’est pas altéré), elles permettent donc une cuisson sans matière grasse, elles sont bon marché et se trouvent absolument dans toutes les grandes surfaces .

Cependant, malgré les avantages, le PTFE ( polytetrafluroéthylène) présente des inconvénients notables !

Tout d’abord, le Téflon devient toxique lorsqu’il est chauffé. Dès 230°C. Lorsqu’il est surchauffé, il dégage un gaz acide et corrosif. Sympa pour des casseroles non ??

Sachez aussi que lorsque l’on cuisine, nos poêles et casseroles atteignent très facilement la température de 250°C! ( Donc on arrive très facilement aux 230°C nécessaires au téflon pour devenir toxique)

De plus, pour que le Téflon adhère à la casserole, il faut la coller! Mais encore là, la colle utilisée serait cancérigène ( Youpi!!!) . En effet, le PFOA ( la colle utilisée), a été reconnue comme cancérigène chez l’animal. De plus, il passe la barrière placentaire de la femme enceinte et serait à l’origine de maladies congénitales, des troubles du système digestif et immunitaire! Rien que ça!

Vous l’aurez compris, les casseroles en Téflon ( PTFE) sont littéralement à bannir! Vous pourrez alors utilisé les meilleurs aliments, ils seront littéralement contaminés par cette matière toxique.

Des alternatives ?

Heureusement pour nous, il y a des alternatives! ( OUF ! )

Plusieurs matériaux sont dépourvus de matières toxiques et permettent de cuisiner en toute sécurité des produits sains!

  • Les casseroles tout en INOX : elles sont parfaites mais nécessitent l’utilisation de matière grasse pour la cuisson, sans quoi, elles attachent.
  • Les casseroles en Fonte : Le MUST du MUST ! AUCUNE substance dangereuse, controversées, RIEN , NADA !
  • Les casseroles à revêtement en Céramique : Si vous voulez de l’anti-adhérant, il faut viser la céramique!

ATTENTION :

danger-3061159_960_720

On trouve de plus en plus des casseroles et poêles estampillées  » sans PFOA » ( la colle toxique du Téflon), malheureusement, une casserole en Téflon restera toujours toxique, même sans sa colle!

Mes conseils :

Evitez les produits d’entrée de gamme. Le prix est très attractif mais la qualité est généralement aussi haute que le prix! Pour éviter les produits nocifs, il faut malheureusement y mettre un certain prix.

Evitez également les casseroles et poêles en aluminium. En effet, ce métal, non nécessaire à l’homme, serait soupçonné de favoriser la survenue de la maladie d’Alzheimer .

Comparez les produits et allez plus loin que l’emballage ( souvent trompeur !)

Mes essentiels, Pour la maison

Les essentiels pour la maison

Inutile de dépenser une fortune pour prendre soin de son intérieur naturellement. Quelques produits suffisent pour entretenir sa maison, des toilettes à la table de la cuisine!

Voici les essentiels qui ne coûtent pas un bras et qui ne nécessitent aucune « transformation ». Il existe bien sûr bien d’autres produits très utiles et efficaces pour la maison. Cependant, je choisis de m’attarder uniquement sur les produits de base, qui suffisent largement à nettoyer toute la maison.

  • Le must, le passe partout : le vinaigre blanc

c8f884dc6464ba8db48d663c8ff3b3b8

S’il y a un produit naturel et très peu cher que tout le monde doit avoir chez soi, c’est bien celui-ci!
Il détartre, désinfecte, lave, désodorise.

L’avantage : on le trouve partout à très bas prix. ( Encore une fois, le vinaigre blanc sera moins cher au rayon des huiles et vinaigres, qu’au rayon pour produits ménagers )

L’inconvénient : ça sent très fort.

Pour désinfecter et laver ma cuisine, je mélange , dans un flacon de 250 ml : 100 ml d’eau chaude et 125 ml de vinaigre blanc. J’y ajoute 30 gouttes d’huile essentielle de tea tree .

Pour détartrer la bouilloire, la cafetière, le fer à repasser : y verser du vinaigre blanc et le faire chauffer ( allumer le fer et actionner la vapeur plusieurs fois, allumer la cafetière et y faire passer le vinaigre comme le café, faire bouillir dans la bouilloire) .

Le vinaigre blanc est également un fabuleux nettoyant pour vitres! Il laisse peu de traces et nettoie très efficacement.Il sera l’idéal pour laver les parois de la douche qui sont, elles-aussi, abîmées par le calcaire.

Mon conseil :

Le vinaigre blanc agit plus efficacement lorsqu’il est chaud! N’hésitez pas à le faire bouillir avant de vous en servir!

Pour atténuer ou masquer l’odeur, vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles.

  • Le blanchissant : le bicarbonate de soude

fullsizerender-4

Il blanchit, nettoie, décape et se trouve partout! Au rayon des épices et du sel dans n’importe quel supermarché ( il sera moins cher et plus fin que celui vendu au rayon des nettoyant de la maison).

Les avantages : Peu cher, se trouve partout et est très facile d’utilisation.

Les inconvénients : Aucun.

Pour laver votre vaisselle ( verser du bicarbonate dans le bac à capsule du lave vaisselle), pour laver le linge ( en verser directement dans le tambour), pour nettoyer les carrelages ( mélanger de l’eau bien chaude et du bicarbonate de soude ), pour nettoyer les bijoux en argent ( former une pâte avec du bicarbonate et un peu d’eau, frotter le bijou avec une brosse à dents).

Il s’utilise pour tout, très facilement!

Cependant, l’association avec le vinaigre blanc nécessite une précision de chimiste. En effet, les deux produits s’annuleraient lorsqu’ils sont mélangés.
  • Le savon noir

Il est l’idéal pour nettoyer tout type de sol. Il les nettoie, les nourrit et les purifie simplement ( à raison de 2 bouchons ou 2 cuillères à café) pour 5l de d’eau).

Il est un parfait dégraissant pour les sols mais également pour votre cuisine.

Il remplace aisément la lessive pour nettoyer le linge ( verser 3 à 4 bouchons ou cuillères à café dans le bac à lessive liquide de la machine à laver)

Il peut également servir à nourrir le cuir des canapés ou autres objets en cuir .

Les avantages: Il se trouve facilement en magasin bio et maintenant en grande surface et n’est pas très onéreux.

3 produits suffisent à prendre soin et à nettoyer efficacement toute sa maison. Inutile de dépenser des sommes folles pour entretenir ses sols et ses toilettes.