Bébé, Huiles essentielles, Les remèdes naturels

Soulager naturellement la varicelle

Maladie enfantine par excellence, la varicelle est un incontournable de l’enfance. Souvent attendue par les parents, elle peut être très désagréable voire un vrai calvaire pour les enfants!

Il existe des solutions naturelles pour soulager les petits pendant cette période inconfortable. Alors que les médecins préconisent des crèmes contenant des dérivés pétroliers (entre autre), la nature nous apporte des choses saines qui procureront les mêmes bénéfices.

Comment soulager naturellement les enfants ?

Les huiles essentielles

L’huile essentielle par excellence pour soulager les démangeaisons est la lavande fine. Utilisable dès 3 mois ( diluée), elle est parfaite pour apaiser la peau.
Il suffit de diluer 3 gouttes d’huile essentielle de LAVANDE FINE ( attention, pas une autre lavande surtout pour les moins de 3 ans ) dans quelques ml d’huile végétale ( amande douce, avocat, noyau d’abricot…) et de l’appliquer sur tout le corps de l’enfant.
La lavande fine a un effet calmant qui va apaiser les démangeaisons liées aux boutons.

Vous pouvez également réaliser une synergie ( mélange d’huiles essentielles) pour à la fois apaiser, aider à la cicatrisation et désinfecter les boutons . Pour cela mélangez:
Pour les moins de 6 ans :

  • 2 gouttes de lavande fine ( apaisante)
  • 2 gouttes de bois de rose ( apaisante et régénératrice cutanée)
  • 2 gouttes de tea tree ( antivirale et stimulatrice du système immunitaire)
  • 2 gouttes de ravintsara ( antivirale et antiseptique)
  • 8 ml d’huile végétale d’avocat ( ou une autre : amande douce, noyau d’abricot ….)

Pour les plus de 6 ans :

  • 2 goutte de lavande aspic ( cicatrisante et apaisante)
  • 2 gouttes de tanaisie ( soulage les démangeaisons)
  • 2 gouttes de niaouli ( cicatrisante)
  • 2 gouttes de ravintsara ( antivirale et antiseptique)
  • 8 ml d’huile végétale d’avocat

Appliquez quelques gouttes de cette synergie sur le corps de votre enfant 1 à 2 fois par jour jusqu’à amélioration.

ATTENTION: on trouve de tout sur internet et en faisant mes petites recherches, j’ai trouvé des synergies à éviter à tout prix pour les tout petits. Je pense notamment à la menthe poirée qui, je le rappelle peut s’avérer très dangereuse pour les moins de 6 ans. ( elle peut provoquer entre autre des convulsions chez les petits).
Attention aussi si vous êtes enceinte! Vous ne devez pas utiliser certaines huiles essentielles : la synergie pour les plus de 6 ans est à proscrire et la menthe poivrée également. Souvenez-vous de ne jamais utiliser d’huile essentielles, quelles qu’elles soient, durant le premier trimestre de grossesse.

Les argiles

L’argile blanche ( ou verte) est une aide précieuse à la cicatrisation et à l’hydratation de la peau lésée par les boutons.
Vous pourrez alors mélanger 2 cuillères à soupe bombée d’argile avec un peu d’eau afin de créer une pâte compacte. Tartinez alors la peau de votre petit de cette pâte ( une petite transformation en Hulk peut faire son effet chez les enfants! ) en insistant bien sur les boutons, 10 à 15 minutes avant le bain ou la douche.

Peu importe l’argile que vous utilisez, prenez celle que vous avez, mais veillez à ce que la mention « surfine » soit inscrite sur l’emballage!

Les plantes

La camomille, le fenouil, la passiflore sont toutes des plantes aux vertus calmantes. Elles peuvent être appliquées à l’aide d’un linge ou d’un coton imbibé de leur infusion.
Vous pouvez également jeter quelques fleurs de camomille séchée dans le bain si vous en avez!

Les flocons d’avoine

Remplissez une chaussette de flocons d’avoine ( bio de préférence), nouez-la et utilisez-la comme gant de toilette pour le bain ou la douche de votre enfant. Un lait va se former lorsqu’il sera imbibé d’eau. C’est ce lait qui va hydrater et calmer la peau de bébé.
Cette astuce peut également être utilisée en dehors de la varicelle, si votre eau est très calcaire par exemple, les flocons d’avoine protégeront votre peau et celle de vos enfants!

L’extrait de pépin de pamplemousse

Nous avons passé en revue des astuces pour soulager localement les démangeaisons et aider à la cicatrisation, mais on peut également donner un coup de pouce au système immunitaire des enfants par voie interne.
L’extrait de pépin de pamplemousse est un allié de choix. A raison de 3 gouttes par 10kg une fois par jour.

L’argent colloidal

En 10 ou 15 ppm maximum, appliquez sur les boutons et en faire boire ( pur , surtout pas dilué) 10ml , 3 fois par jour jusqu’à amélioration.
L’argent est un fabuleux antiseptique et stimulant du système immunitaire. Il est adapté à tous, quel que soit l’âge.

J’espère qu’avec toutes ces astuces naturelles, vous réussirez à soulager un maximum vos enfants! N’oubliez pas que, tout comme la médecine allopathique, ces astuces ne vont pas guérir en un clin d’œil votre enfant. Elles ne sont d’ailleurs pas là pour ça. Cependant elles fourniront un confort supplémentaire et aideront le corps à vaincre le virus incriminé.

Sources:

https://www.argentcolloidal.fr/argent-colloidal-enfants/

https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/varicelle-177323

https://blog.soin-et-nature.com/fr/remedes-naturels-contre-la-varicelle-traitement-naturopathie/

https://www.femmeactuelle.fr/enfant/enfants/astuces-de-grand-mere-varicelle-enfant-2049665

https://www.aroma-zone.com/

https://www.compagnie-des-sens.fr/varicelle-huiles-essentielles/

https://www.naturalforme.fr/lemag/comment-utiliser-l-extrait-de-pepins-de-pamplemousse/

Les remèdes naturels, Noël

Aborder les fêtes sereinement

Snapchat-1740954333

Les fêtes de fin d’année sont souvent synonymes de repas très copieux, d’alcool, de pâtisseries et ce, plusieurs jours de suite. Une épreuve pour notre organisme et en particulier pour notre foie! Il existe quelques astuces pour passer les fêtes sans trop d’accrocs !

Avant Noël : on se fait une petite détox de quelques jours!!!!

vegetables-1085063_960_720

 

Une à deux semaines avant Noël, une petite cure détox peut aider le corps à aborder les repas copieux! La détox a plusieurs but, mais le premier et le plus important est de déstocker les toxines qui se sont agglutiner dans notre corps. Ainsi débarrassé, le corps sera plus à même de gérer les prochaines toxines apportées entre autre, par l’alimentation trop riche des fêtes!

Attention : Ce n’est pas parce qu’on fait une petite cure détox qu’on peut se lâcher pendant les fêtes!

La cure : 

Pendant 3 à 4 jours, éliminez les viandes rouges, les graisses saturées, le sucre, et privilégiez les légumes, notamment les choux, la betterave ou encore le rutabaga qui ont un effet régénérant pour le foie. Buvez beaucoup, du thé, de l’infusion de desmodium, de fenouil ou encore de pissenlit.

 

Pendant les fêtes : on y va molo et on boit!!! ( de l’eau!)

 

Il n’y a pas de secret, pour ne pas souffrir d’indigestion, on y va doucement et surtout : on s’hydrate!!! De l’eau additionnée d’un jus de citron permettra permettra de mieux digérer et régule même le taux de sucre dans le sang! Alors tous les matins : on se boit un peu de ce breuvage!

santa-claus-1819933_960_720

Au cours des repas, on s’hydrate et surtout, on ne surcharge pas son estomac! Et on évite le foie gras! D’un part d’un point de vue purement éthique : la fabrication du foie gras requiert une énorme souffrance animale. Les oies et les canards sont gavés et sont rendus malades en très peu de temps. Et d’autre part, d’un point de vue diététique : un foie gras est un foie malade, très gras et très mauvais pour le vôtre, de foie!

Profitez des bonnes choses qu’apporte Noël : les fruits exotiques, les dattes, les clémentines, mais également les marrons chauds, les légumes, les volailles, les fruits de mer etc….

fruits-3137112_960_720

Si vous buvez de l’alcool, une règle simple : 1 verre d’alcool = 1 verre d’eau, c’est LE moyen le plus simple pour ne pas souffrir de la fameuse gueule de bois de l’après soirée!

 

Pour éliminer après les fêtes : bougez!

path-930139_960_720

Rien de tel qu’une bonne balade digestive non? Si la météo le permet, sortez, oxygénez-vous, dépensez vous afin de bien éliminer les excès des fêtes et pourquoi pas renouveler une petite cure détox!

 

Mais le mot d’ordre de ces fêtes reste la famille, le partage et l’amour! Profitez de vos proches, des retrouvailles!

merry-christmas-2930882_960_720

Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année!!

 

 

 

Huiles essentielles, Les remèdes naturels

Huiles essentielles – précautions

Cet article sommeille depuis quelques semaines déjà, mais je n’ai jamais trouvé le temps de l’écrire.

Vous me connaissez, les huiles essentielles sont mes petites chouchous et je me bas pour les faire connaître et pour faire connaître leurs utilisations. Certaines idées reçues ont la vie dure, comme celle qui dit que les femmes enceintes ne peuvent absolument pas en utiliser.

essential-oils-2385087__340
Mais aujourd’hui, c’est d’un autre sujet que je voudrais parler. Dans la presse, sur facebook, à la radio, à la télé, les astuces naturelles pullulent. C’est une très bonne chose en effet, mais je leur reproche une chose : ne pas informer suffisamment le lecteur/auditeur ( …).

Les huiles essentielles sont un trésor que nous fourni la planète. Elles sont surpuissantes et sont capable de bien des choses. Néanmoins, elles comportent également des risques. Pour la femme enceinte, la femme allaitante, les enfants ou encore les personnes atteintes de certaines pathologies, les huiles essentielles peuvent se révéler dangereuses.

J’ai récemment lu un article qui proposait des conseils, prodigués pourtant par une consultante en naturopathie, afin d’éviter que les araignées ne rentrent dans les maisons. Cette dame préconisait l’utilisation d’huile essentielle de menthe poivrée à pulvériser aux quatre coins de la maison.
Cette astuce est tout à fait juste et utile, cependant, elle peut se révéler dangereuse pour les femmes enceintes, allaitantes ainsi que pour les enfants. En effet, la menthe poivrée est nocive pour ces personnes et peuvent provoquer, entre autre, des convulsions chez les petits.
Les conseil de cette consultante en naturopathie devient alors dangereux si des personnes, ignorant les précautions à prendre avec les huiles essentielles, le mettraient en pratique.

Je lis également régulièrement des astuces anti-moustique, ou autres qui ne mentionnent pas les « bonnes » huiles. Par exemple, méfiez vous lorsqu’on vous parle d’huile essentielle de lavande, de basilic, d’eucalyptus, de thym etc… En effet, il en existe plusieurs sortes qui ne sont pas adaptées aux mêmes personnes. Par exemple, l’eucalyptus globuleux est interdite pour les petits enfants alors que l’eucalyptus radiata est conseillée. Il s’agit pourtant de deux sortes d’eucalyptus, ce qui peut très vite semer la confusion.

 

Un petit conseil : Lorsque quelqu’un ( professionnel de la santé ou non) vous conseille une huile essentielle sous un nom plus générique, comme « lavande », « thym »,  » eucalyptus », « basilic » etc… , soyez prudent car il en existe une multitude de sortes! Un petit tour sur internet sera suffisant pour s’assurer de la bonne huile à utiliser! Voici deux sites internet parmi tant d’autres qui sont facile d’utilisation et qui permettent de tout savoir, en un coup d’œil, sur les huiles essentielles.

Le guide d’utilisation des huiles essentielle d’Aroma-zone

La compagnie des sens 

 

Alternatives, Les remèdes naturels

Prendre soin de son tatouage naturellement

De plus en plus de personne se font tatouer. Malheureusement, encore très peu de tatoueur recommandent des soins naturels. Vaseline, crème cicatrisante au pétrole, huiles minérales sont encore au programme des soins conseillés par les artistes.

Pourtant, on peut très bien ( même mieux) faire avec ce que la nature nous apporte!

Je me suis moi-même fait tatouer il y a 2 mois. La cicatrisation s’est merveilleusement bien passée et a été plus rapide que pour mon premier tatouage, soignée à la célèbre crème cicatrisante et hydratante.

Après un tatouage, la peau est meurtrie. Elle vient de se faire piquer des centaines, des milliers de fois par une ou plusieurs aiguilles. Il est primordial alors d’aider la peau à cicatriser, puis de bien l’hydrater pour l’aider à se « réparer ».

ATTENTION : Un tatouage laisse une plaie. La peau est alors à la merci des microbes extérieurs. Il faut alors impérativement le désinfecter régulièrement avant de procéder au rituel de cicatrisation / hydratation.

Soigner son tatouage naturellement

Premier point très important : Le tatoueur vous posera probablement un morceau de cellophane sur le tatouage. Il est impératif de ne le laisser que quelques heures ( 1h max en cas de grosse chaleur et 3h max en temps normal). Ne remettez plus rien dessus, hors papier essuie-tout ou t-shirt pour protéger vos draps et éjections d’encre pendant la nuit. En effet, le cellophane emprisonne votre tatouage dans une milieu humide et chaud : valeur sure pour voir les bactéries et germes proliférer! Pour éviter les infections, mycoses et autres joyeusetés, fuyez le cellophane!!!

  1. La désinfection

Pour désinfecter efficacement la peau, il n’y a rien de tel que l’argent colloïdal.
Il va remplir 3 rôles en 1 seul : désinfecter, cicatriser, hydrater ( je vais donc le citer 3 fois! 😉 ).

Je conseille d’acheter un spray d’argent colloïdal ( ICI par exemple) 10 ou 15 PPM maximum et d’en vaporiser le tatouage 3 fois par jour ( laisser un peu ruisseler sur la peau avant de l’éponger en tapotant doucement avec un tissus ou un coton propre).

2. La cicatrisation 

Après avoir désinfecté votre tatouage, il faut à présent penser à favoriser sa cicatrisation. Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous. Selon votre trousse de produits ou simplement vos préférences, vous pourrez choisir entre :

  • L’argent colloïdal ( eh oui, encore lui !! ). Inutile alors d’en mettre 2 fois. Le rituel de désinfection sera simplement le même que celui de la cicatrisation!
  • L’aloé vera ( « fait maison » en grattant la pulpe d’une feuille ou acheté en gel tout fait -> minimum à 98% pur et bio si possible). Appliquer une bonne noisette de crème sur le tatouage et masser jusqu’à pénétration du gel.
  • L’huile d’amande douce, d’argan, de calendula ou encore d’avocat seront parfaite pour à la fois favoriser la cicatrisation et hydrater la peau lésée.

 

3. L’hydratation

La troisième et dernière étape du rituel de soin consiste à hydrater en profondeur votre peau. Exit les crème hydratantes du commerce qui n’hydratent que l’épiderme ( et encore) et qui contiennent souvent des produits irritants et allergisants.

Encore une fois, plusieurs produits peuvent être choisis ( certains sont les mêmes que les étapes précédentes, si vous les choisissez, inutiles alors de les appliquer deux fois.)

  • L’aloé vera ( encore elle 🙂 )
  • L’huile de coco, d’olive, d’avocat, de noyau d’abricot …
  • Le beurre de karité ( mon grand chouchou. A choisir bio et brut – Attention, il ne sent pas très bon à l’état pur, vous pouvez alors le couper avec une huile végétale, de coco par exemple qui atténuera son odeur parfois désagréable).

 

ATTENTION, il est préférable d’appliquer un corps gras lors de l’étape de l’hydratation. En effet, il formera une couche grasse sur la peau, ce qui la rendra moins perméable aux infections extérieures! Attention toutefois à ne jamais s’exposer au soleil, le gras va faire « cuire » la peau ( et le soleil est de toutes façons à proscrire dans les premiers mois suivant le tatouage!).

N’oubliez pas de toujours protéger votre tatouage du soleil. Une crème solaire indice 50 est obligatoire pour le bon vieillissement de votre tatoo.

 

20180711_100613

 

 

 

Alternatives, Les remèdes naturels, Mes essentiels

La trousse à pharmacie des vacances

L’heure aux grands départ a sonné! Les premiers vacanciers sont partis pour passer du bon temps à la mer, à la montagne ou encore à la campagne! Mais qui dit vacances, dit valise et qui dit valise, dit trousse à pharmacie! Que mettre dedans? Comment remplacer les produits à composition douteuse, voire dangereuse, par des produits sains et naturels? Je vous dis tout et vous montre ma trousse à pharmacie des vacances!

first-aid-151873_960_720

Il y a quelques jours, un pharmacien était l’invité de l’émission  » le magasine de la santé » sur france 5 . Il donnait des produits type à mettre dans sa trousse à pharmacie pour partir en vacances. Au menu : pétrole, perturbateurs endocriniens, nano-particules, cancérigène et j’en passe. Il est toutefois possible de faire autrement, et tout aussi ( voire plus) efficace!

Comment remplacer les indispensables de l’été véhiculés par les médias, les médecins et pharmacien? Je vous dis tout!

 

Les médicaments

close-up-1853400_960_720

Le paracétamol 

J’avoue que je vais en amener pendant les vacances, parfois, une montée de fièvre au delà de 39 pour un bébé peut être dangereuse, il est alors parfois indispensable de la faire baisser. Sait-on jamais, je le prends avec nous.

MAIS en cas de douleurs, de migraines, il est possible de faire sans!

En cas de migraine, plusieurs choix s’offrent à vous : l’huile essentielle de menthe poivrée ( hors grossesse, allaitement, JAMAIS avant 7 ans, à ne pas utiliser en présence de petits enfants) ou une astuce toute simple : l’eau chaude. Plongez vos mains et avants-bras dans de l’eau très chaude ( 39-40 °C minimum). Par dérivation, des mains/avants-bras jusqu’à la tête, les veines vont se dilater et la douleur va disparaître.

Les anti-spasmodiques

Vous les connaissez tous, qu’ils soient utilisés contre les maux de ventre ou contre les règles douloureuses. Mais ils sont loin d’être aussi efficace qu’ils le promettent et peuvent aisément être remplacés!

-> Argile blanche, charbon activé, bouillotte chaude, huiles essentielles ( basilic, estragon, menthe poivrée… A appliquer directement sur le ventre, à avaler avec un comprimé neutre ou dans une huile végétale. Vérifiez ICI si elles peuvent être utilisées pendant la grossesse et ICI si elle peut-être donnée à un enfant )

Contre les diarrhées, tourista, gastro-entérite, intoxication alimentaire

Votre meilleur ami sera encore et toujours l’argile! Verte ou blanche, à diluer dans un verre d’eau et à avaler. Vous pouvez la remplacer par des gélules de charbon activé ( plus facilement transportable).

20171226_232320

Si vous voyagez dans un pays étranger, je vous conseille de prendre 1 gélule de charbon 3 fois par jour, ou 3 verres d’eau argileuse par jour, pendant toute la durée de votre séjour. Vous pouvez également désinfecter l’eau du robinet avec de l’argent colloïdal .

Contre les coups de soleil

La biafine/ la bépanthen

L’incontournable de l’été pour beaucoup de famille et quasi tous les médecins. Sachez toutefois si vous l’utilisez, qu’elle ne doit pas être appliquée sur des cloques et que le coup de soleil doit impérativement être refroidi avant de mettre de la biafine ( la peau continue de « cuire » avec elle, et peut aggraver les choses).

-> L’aloe vera, l’argent colloïdal, l’huile essentielle de lavande aspic, tea tree ( à appliquer sur la peau, pure pour les adultes, diluée pour les enfants. Voir la liste des HE adaptées aux enfants ICI )

Les crèmes après soleil

Après un bon bain de soleil ( en se protégeant bien entendu du soleil avec une bonne crème), il est essentiel d’hydrater sa peau. Les après soleil du commerce regorge d’irritants, de dérivés pétrolier etc…

-> L’aloe vera, l’huile de coco ( si pas de coup de soleil), l’huile de jojoba, l’huile d’amande douce, l’huile d’argan…. => toutes les huiles végétales conviennent.

 

Contre les piqûres

 

L’anti-moustique

On trouve de tout dans le commerce, la plupart du temps, il s’agit d’insecticides ( à appliquer sur la peau , je vous laisse imaginer…) qui tuent les moustiques au contact de la peau. Et même s’il s’agit de répulsif, ils restent constitués d’un cocktail chimique.

Pourtant, la nature fait bien les choses !

Sur la peau :  Pranabb possède une gamme d’anti-moustique sous forme de roll-on ( adapté dès 6 mois), très efficace et facile à appliquer sur la peau. 5420008519093-main_image---pranarom_prana-bebe-roller-anti-moustique-lait-corporel-bio_30ml

Dans l’air:  Les marques puressentiel, pranarôm ( ou pranabb) entre autres proposent des sprays à vaporiser dans l’air, à base d’huiles essentielles, ou des synergies d’huiles essentielles à diffuser qui éloignent les moustiques.


Pour l’air, je vous conseille d’acheter uniquement l’huile essentielle de citronnelle de Java, qui éloigne, elle aussi, les moustiques.
J’en dépose également une goutte sur les rideaux, notre couverture, les moustiquaires…

Sur les piqûres

Une fois que le moustique ( ou toute autre bestiole) nous a piqué, plusieurs solutions s’offrent à vous.

-> La crème urtigel de weleda, L’aloe vera, l’huile essentielle de tea tree, l’huile essentielle de lavande aspic, l’huile essentielle de lavande fine, le vinaigre. Le tout à appliquer ( pur pour les adultes, dilué pour les enfants de moins de 7 ans pour les HE) directement sur la piqûre, et ce, plusieurs fois par jour jusqu’à ce que ça ne démange plus.

Contre les tiques

Contre les tiques, il n’y a rien à faire, si ce n’est que de bien se couvrir pendant les balades en forêt.

Mais, dans tous les cas, une pince à tiques sera indispensable! Si morsure il y a, il faut l’enlever rapidement en suivant les instruction de la notice. Ne surtout pas vouloir endormir la tique à l’éther, ne surtout pas utiliser autre chose qu’une pince à tiques! Vous pourrez ensuite, faire un petite pansement d’argent colloïdal pour bien désinfecter.

 

Contre les bobos

Les coups, les bosses

Avec des enfants ( et même sans), les bobos sont presque un passage obligé! Heureusement, on peut vite les soulager!

Contre les coups et les bosses : l’arnica.
En granules d’hométopathie, en crème, en teinture mère, peu importe.

arnicagel-bleus-face

 

Le froid apaise grandement la douleur et évite le gonflement et l’apparition d’une grosse bosse. Un pain de glace enveloppé dans un linge, un sachet de légume surgelé ou autre fera l’affaire!

 

Les coupures, éraflures

Ah les genoux écorchés de nos petits … Les mains toutes éraflées après une chute.. Qui ne les a pas connus?

C’est parfois impressionnant, surtout pour nos petits, mais très vite guéris grâce à des petites astuces!

Exit la biseptine qui assèche et dont la composition n’est pas très clean. L’argent colloïdal sera, quant à lui un super allié! Il désinfecte, aide à cicatriser, hydrate… Le compagnon parfait!

Pour aider à la cicatrisation, l’argile peut également être utile : en cataplasme pendant 20 minutes avant la douche, elle aidera la peau à se refermer, tout en la désinfectant! ( Ne pas appliquer d’argile sur une plaie ouverte avec la chair à vif)

 

 

Dans ma trousse à pharmacie, il y a :

20180717_143709

Pour les bobos:

De l’argent colloïdal ( spray 10ppm), des pansements, des bandes, de l’arnica gel ( weleda).

Pour les moustiques:

Roll on pranabb , huile essentielle de citronnelle de java, huile essentielle de tea tree, de lavande fine et de lavande aspic, de l’aloe vera et de l’urtigel de weleda.

J’ajoute de l’huile essentielle de géranium pour éloigner les bébêtes de notre mobile-home!

Pour les douleurs :

Paracetamol au cas ou.

Pour les désagréments digestifs :

Argile blanche, charbon activé, argent colloïdal 10ppm.

Pour le soleil :

Aloe vera, huile de coco.

Huiles essentielles, Les remèdes naturels

Soulager les rhinites allergiques naturellement

Ca y est, le printemps est là, les premiers pics de pollen également! Je suis moi-même allergique depuis toujours à plusieurs types de pollens dont le bouleau, qui fait rage en ce moment.

 

Mais comment se soulager naturellement ? Existe-t-il des astuces saines, non médicamenteuses pour en venir à bout?

 

Le principe de base :  empêcher les pollens d’envahir votre maison

Les pollens sont des particules très volatiles et très petits. En plein pic, ils sont partout. Il est alors indispensable de limiter un maximum l’invasion de la maison!
Pour cela, quelques petites règles toutes simples :

  1. Aérer sa maison le matin très tôt ou le soir , mais jamais la journée. En effet, la rosée du matin empêche les pollens de voler et d’entrer tout droit par la grande fenêtre ouverte dans votre chambre à coucher.
    Pour une fois, évitez un maximum d’aérer votre maison aux heures les plus sèches de la journée ( de 9h à 21h environ) .
  2. Secouez vos cheveux avant d’entrer chez vous. Encore une fois, les particules très volatiles et petites se mêlent très aisément à votre chevelure ( même vous qui avez les cheveux courts!).
  3. Changez de vêtements en rentrant à la maison et mettez-les directement au sale.
  4. Changez régulièrement votre linge de lit .
  5. Lavez vos animaux de compagnie un peu plus souvent ( chats, chiens), ne serait-ce qu’à l’eau.
  6. Enlevez vos chaussures avant de rentrer chez vous.

 

L’aromathérapie au service de votre santé

Les huiles essentielles nous viennent en aide pour bon nombre de choses, y compris les allergies. Pour purifier l’air ou pour nous soulager directement, elles sont nos alliées.

L’antihistaminique version huiles essentielles : La Tanaisie Annuelle 

L’apaisante par excellence : La Lavande Fine

L’anti-inflammatoire naturel  : L’Eucalyptus Citronné 

A partir de ces huiles essentielles, on peut créer une synergie pour apaiser les rhinites d’origine allergique.

  • 30 gouttes d’huile essentielle de Tanaisie Annuelle
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Lavande Fine
  • 15 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné
  • 160 gouttes ( 8ml) d’huile végétal d’argan

Versez le tout dans un flacon compte gouttes propre, mélangez et appliquez 10 gouttes du mélange sur l’avant bras 2 à 3 fois par jour pendant 7 à 10 jours MAXIMUM.

 

L’huile essentielle d’estragon possède également des vertus anti-histaminique. Vous pouvez alors prendre en prévention 1 goutte d’HE estragon ( par jour ) dans une cuillère à café d’huile végétale ( olive par exemple) et, en curatif, 3 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale, trois fois par jour.

 

 

essential-oils-2385087__340

La phytothérapie : une aide naturelle et peu coûteuse

Plusieurs plantes aiderait à vaincre ou du moins à diminuer l’intensité des allergies saisonnières. Je vous présente quelques-unes accessibles à tous et peu coûteuses.

Le réglisse

liquorice-3287697__340

Les bâtonnets de réglisse seraient un excellent anti-inflammatoire, très utilisés dans la médecine chinoises, son homologue allopathique serait la cortisone.

On trouve les bâtonnets de réglisses parfois en pharmacie, de manière sûre en herboristerie et certainement en magasin bio.

Comment ? Ils sont très bon à macher, mais vous pouvez également les faire infuser dans de l’eau chaude, l’essentiel est d’ingérer son jus.

Les orties 

plant-3293299__340

L’ortie est une plante qui pique, tout le monde en a ce désagréable souvenir, mais pas que! Elle est l’alliée numéro un de la détoxification de l’organisme!
Vous cherchez peut-être le rapport entre détox et allergie ?
Je vais vous l’expliquer!

Les symptômes des allergies sont la résultante de la sécrétion d’histamine. Cette molécule provoque une inflammation ( yeux, peau, gorge, nez pour la rhinite par exemple). C’est le système immunitaire qui réagit de façon excessive à une protéine contenue, ici dans les pollens et qui amène le corps à produire de l’histamine et donc, à nous rendre malades.
Plus la concentration en histamine sera élevée ( dans votre corps), plus l’allergie sera importante ( et ses effets également).

Vous comprenez mieux le rapport détox et allergie ?

Les orties, et leur pouvoir détoxifiant vont aider le corps à se débarrasser de l’histamine ( ils font le job du fameux antihistaminique -> cétirizine, aérius…) .

Comment ? On la consomme sous forme de tisane ou de soupe.

ATTENTION 

Si vous voulez utiliser l’ortie qui pullule derrière chez vous ou dans le poulailler de chez mamie, pensez à vous protéger les mains et à vous assurer que les orties soient propres et non souillées par les urines ou excréments des animaux -> lavez les soigneusement à l’eau claire avec un peu de bicarbonate ou de vinaigre blanc.

Le miel et les pollens

honey-1958464__340

Aussi étrange que cela parait, exposer son organisme à de petites quantités allergisantes ( pollens dans notre cas présent) diminue l’intensité de la réaction allergique. En effet, le corps s’habituant progressivement à ce qui le rend malade, va s’acclimater et réduire sa production d’histamine.

Attention toutefois à consommer du miel et des pollens ( sous forme de paillettes ou de comprimés) de façon très modérée au départ, puis à augmenter progressivement les doses.

Comment ? Par exemple, commencez par un demi cuillère à café de miel dans votre café/thé ou sur votre tartine, et/ou par quelques paillettes de pollen et augmentez doucement et progressivement la dose. Si une quelconque réaction se manifeste, stopper immédiatement le traitement. Il ne s’agit pas de se rendre encore plus malade!

Conseil : 

Commencez à consommer du miel et/ou des pollens dès l’automne pour habituer doucement le corps au printemps, aux pics de pollens et donc aux allergies saisonnières.

 

Le curcuma

turmeric-3251560__340

Parmi tous ses bienfaits, le curcuma est anti-inflammatoire et va donc lutter contre les effets de l’histamine sur notre corps. En plus de cela, le curcuma vous apportera son lot d’anti-oxydants!

Choisissez-le bio et pur, sans aucun ajout d’autre épice. ( évitez les grandes marques que l’on trouve en suprmarché et préférez l’acheter directement dans un comptoir à épices par exemple ou en magasin bio).

Comment ? Assaisonnez vos plats avec, faites des infusions régulièrement.

 

 

Mon conseil 

Si vos allergies sont trop intenses, que les symptômes ne se soulagent pas avec les remèdes naturels, que vos nuits deviennent difficiles, n’hésitez pas à consulter votre médecin et un allergologue qui vous prescrira un traitement adapté.
La nature a tant à nous offrir, mais face à certains désagréments, nous ne pouvons échapper à la médecine allopathique.

allergy-18656__340

 

Sources
https://amelioretasante.com/cinq-traitements-curatifs-pour-la-rhinite-allergique/
https://www.alternativesante.fr/rhume-des-foins/rhume-des-foins-une-epidemie

Rhume des foins : 7 remèdes naturels


https://www.compagnie-des-sens.fr/allergie-pollen-huiles-essentielles/
https://www.compagnie-des-sens.fr/huile-essentielle-estragon/

Bébé, Les remèdes naturels

Prendre soin de la peau de son bébé

Pendant la grossesse, la peau de bébé est protégée par une sorte de pommade blanche appelée vernix. A la naissance, il en est encore partiellement ( ou parfois totalement) recouvert.

De plus en plus de maternité décide de ne plus laver les bébés avant 2 ou 3 jours de vie pour laisser ce fameux vernix qui contribue a la protection et à l’hydratation de la peau du tout petit.

Mais une fois ce vernix enlevé, il est fréquent que la peau de bébé s’assèche, surtout l’hiver. Que faire pour en prendre soin ? Quels sont les bons gestes et les astuces à mettre en place pour hydrater convenablement la peau des nourrissons?

adorable-20374__340

Espacer les bains

baby-875085_960_720

L’eau du robinet est malheureusement souvent bien trop calcaire. D’ailleurs, lorsque l’on sort de la douche, nous avons bien souvent la peau qui tiraille ( à cause de ce fameux calcaire qui assèche et agresse notre peau).

Un bébé, sauf s’il fait des selles explosives ou s’il régurgite beaucoup, n’a pas besoin d’être lavé tous les jours. En effet, moins on se lave, plus le sébum, sécrété par la peau ( responsable chez l’adulte de la peau et des cheveux gras lorsqu’il est sécrété en excès), va pouvoir hydrater et protéger la peau.

Les flocons d’avoine

Non, je ne m’égare pas et ne vous propose pas une recette de petit déjeuner! Les flocons d’avoine contienne de l’amidon qui contre l’effet néfaste du calcaire de l’eau.

Rien de plus simple : placer 2 cuillères à soupe de flocons d’avoine dans une petite chaussette que vous nouez pour la fermer. Placez le petit pochon de flocons d’avoine dans le bain de bébé.

L’amidon va très vite se mélanger à l’eau du bain qui prendra l’aspect d’un lait. Vous pouvez également passer la petite chaussette sur le corps de bébé pour profiter de tous ses bienfaits.

oatmeal-2193228__340

Le liniment

Le liniment, maison de préférence ( vous trouverez ICI la recette ) est composé à 50% d’huile d’olive, très hydratante et protectrice. Inutile d’acheter tout un tas de cold cream ou autres crèmes pour le visage ou le corps : le liniment se suffit pour une hydratation quotidienne.

Passez un coton avec du liniment sur le visage, les mains ou les pieds de bébé matin et soir et sa peau vous dira merci!

20180204_133953

Les huiles végétales

Après le bain, j’aime enduire ma fille d’huile afin de bien l’hydrater.

Amande douce ( après 12 mois par précaution ), argan, jojoba, olive, avocat, noyau d’abricot… vous avez l’embarras du choix!

Attention : si bébé présente des rougeurs ( au niveau des plis du coup, des aisselles, de l’aine, ou des organes génitaux/fesses), évitez les huiles mais préférez une crème de change ou de l’argile blanche pour assécher et réparer.

essential-oils-2738555_960_720

L’argile blanche

Contre les érythèmes, les rougeurs, il n’y a rien de mieux! Hydratante, cicatrisante, apaisante, elle est parfaite pour la peau fragile de bébé!

Saupoudrer simplement la zone ou faire des cataplasmes ( pâtes d’argile blanche : argile blanche + un peu d’eau à laisser poser 15-20 minutes) , les rougeurs et autres désagréments seront vite qu’un simple souvenir !!

Les crèmes de change

Ma préférée : la crème de change de Weleda au calendula.

Quotidiennement ou ponctuellement, elle est idéale pour garder des fesses en parfait état!

D’autres crèmes sont indiquées également, mais attention à ce que la liste d’ingrédients ne soit pas trop longue et ne contienne ni perturbateurs endocriniens, ni dérivés pétroliers!

weleda-bebe-enfant-6742

 Sources

https://www.babyfrance.com/fr/actualites/news/1480633200-un-bain-avec-bebehttp://www.argileblanche.com/autres-utilisations-possibles-de-largile-blanche/
https://www.weleda.fr/product/c/creme-change-calendula
https://www.greenweez-magazine.com/les-bienfaits-du-liniment/

Les remèdes naturels, Mes essentiels, Zoom sur

Zoom sur : l’argent colloïdal

Antibiotique à large spectre, il est utilisé depuis des siècles pour se soigner. Interdit en France en usage interne, il est pourtant complètement dépourvu d’effet secondaire.

Zoom sur ce metal suspuissant : l’argent.

shopping

Bien qu’interdit en usage interne , on peut tout à fait en ingérer de façon totalement sécuritaire . Dépourvu d’effet secondaire, il sera l’allié de toute la famille, du bébé à la personne âgée en passant par la femme enceinte ou allaitante .

Virus, bactéries, mycoses , il détruit tout .

Voici un petit tour d’horizon de ses utilisations :

Usage interne

  • Défenses immunitaires
  • Infections orl
  • Infections digestives
  • Pneumonie, bronchites
  • Maux de gorge
  • Infections et douleurs dentaires

Usage externe

  • Eczéma
  • Erythème fessier du nouveau né
  • Hydratation de la peau
  • Acné
  • Verrues
  • Coupures, écorchures
  • Mycoses
  • Brûlures
  • Coups de soleil
  • Piqûres d’insectes
  • Infections oculaires
  • Infections de l’oreille
  • Plaies , cicatrices ( excellent cicatrisant )

Autres usages

  • Lutter contre les mauvaises odeurs ( poubelles, chaussures . ..)
  • Nettoyer son éponge de vaisselle
  • Lutter contre les proliférations de bactéries dans l’eau ou le lait.

Comment ça marche ?

Les très petites particules d’argent agissent de la même manière qu’un antibiotique : elles se fixent sur les virus/bactéries/germes/champignons ( les antibiotiques n’agissent que sur les bactéries) et elles les détruisent. Contrairement aux antibiotiques, l’agent ne détruit pas les cellules colonisées par les microbes.

Pour comprendre comment fonctionne l’argent colloidal contre les microbes, il implique d’avoir quelques connaissances en physique-chimie. Pour faire court, les mauvaises bactéries sont chargées négativement. L’argent, de par sa charge électrique, va attirer la bactérie sur lui, l’oxygéner et la détruire. ( Vous trouverez toutes les infos utiles ICI )

Comment le choisir ?

On en trouve de plus en plus dans les pharmacies, magasins bio etc… Cependant, il est de moins bonne qualité et est plutôt impropre à son ingestion. En effet, plus les particules d’argent sont petites, plus elles seront efficaces. Or , les produits que l’on trouve dans le commerce contiennent des particules d’argent trop grosses. ( Pour s’y retrouver : il faut choisir un argent colloidal à maximum 15 ppm – on ne trouve que des 20 ppm dans le commerce, ce qui est trop).

L’argent colloidal doit être dépourvu de couleur ,d’odeur et de goût. Un argent jaunâtre témoigne de sa mauvaise qualité et de ses particules trop grosses.

Il est bon d’être très attentif à la liste d’ingrédients des argents colloidaux que vous choisissez : ils ne doivent être composés uniquement d’eau purifiée ( ou distillées) et de particules d’argent. Tout autre ingrédient ajouté est à proscrire et le produit à bannir.

Comment l’utiliser ?

Pour un adulte :

Voie interne:

En préventif, faire des cures de 3 semaines à chaque changement de saison. Boire 15ml d’argent matin et soir.

En curatif, boire 30 ml d’argent, 3 fois par jour jusqu’à disparition des symptômes ( maladies ORL, digestives, grippe…)

Pour un enfant :

Voie interne:

Il convient de diviser la dose adulte par deux pour les enfants de plus de 3 ans. Pour les bébés, il convient de la diviser par 3. Ainsi, on donnera 7ml d’argent en prévention et 15 ml en curatif. ( Pour un bébé, on donnera 5 ml en prévention et 10 ml en curatif).

Voie externe ( adultes et enfants/bébé)

Pour les problèmes de peau ( eczéma, sécheresse, coupures, brûlures…), imbibez un coton ou une compresse d’argent et l’appliquer sur la zone ) à traiter, 3 fois par jour.

Pour les otites, conjonctivites, appliquer 2 gouttes d’argent dans l’oeil ou l’oreille, 3 fois par jour.

Les idées véhiculées sur l’argent

Lorsque l’on cherche « argent colloidal » sur internet, on tombe forcément sur la maladie que l’argent peut générer : l’argyrie. Elle est causée par une trop grande absorption d’argent et engendre l’apparition d’une peau bleue/grise, de palpitation, d’œdèmes ainsi que d’une dyspnée.

Remettons les choses à leur place :

Pour contracter cette maladie avec de l’argent colloidal, il faudrait en avaler l’équivalent de 380 litres à 10ppm ( il faut y aller! ) .

Il semblerait que l’apparition de cette maladie serait causée par l’ingestion de solution comprenant des chlorures, nitrates ou autres formes d’argent.

Pour plus d’informations, voici quelques articles :

Institut symbiosis

Argent colloidal

La maison de Joseph

Où trouver de l’argent colloidal ?

Le site de référence selon moi reste celui de la marque bio colloidal . La livraison est extrêmement rapide ( moins de 48 heures en France). L’argent y est de très bonne qualité. Il est livré avec une fiche explicative ( avec la posologie, les utilisations…).

Le prix est assez onéreux : comptez 30 euros pour 1 litre d’argent colloidal. ( 20 pour 500ml).

D’autres sites comme Onatera.com ou greenweez en proposent également ( mais attention à la qualité, la taille et la concentration en argent).

Evitez toutefois les argents vendus dans le commerce ( sauf si 10 ou 15ppm) qui sont souvent de mauvaise qualité et trop hautement dosés.

 

Sources
https://www.biocolloidal.fr/
https://www.alternativesante.fr/antibiotiques/l-argent-colloidal-antibiotique-interdit
https://www.argentcolloidal.fr/
Grossesse, Huiles essentielles, Les remèdes naturels

Les huiles essentielles pendant la grossesse et l’allaitement

Contrairement aux idées reçues, les huiles essentielles ne sont pas (toutes) interdites pendant la grossesse et l’allaitement! Avec quelques précautions, elles peuvent être d’une grande aide pour lutter contre certains maux, mais également pour se préparer à l’accouchement!

20170818_161443

Huiles essentielles : Oui , mais utilisées avec précautions !

  1. Il ne faut JAMAIS appliquer une huile essentielle ( ou un complexe d’he) directement sur le ventre.
  2. TOUTES les huiles essentielles sont INTERDITES les 3 premiers mois de la grossesse.
  3. Ne jamais remplacer une huile essentielle par une autre « semblable ».
  4. Toujours se référer à la liste d’huiles essentielles autorisées avant d’en utiliser pendant la grossesse et l’allaitement.
  5. Les traitements aux HE doivent être courts ( 10 jours grand maximum)

Voici la liste des huiles essentielles autorisées pendant la grossesse et l’allaitement :

liste he grossesse

Utilisations

Voie cutanée ( sauf sur le ventre)

Lentisque pistachier : Idéal pour lutter contre les jambes lourdes et les varices. Masser avec une huile végétale les jambes de haut en bas en serrant fermement. Pour lutter contre la congestion des seins, les masser avec une huile végétale additionnée d’HE lentisque pistachier.

Laurier noble : en massage sur les tempes, les poignets pour se relaxer

Lavande aspic : En été, pour lutter contre les moustiques, à appliquer sur la peau diluée à un peu d’huile végétale.

Voie olfactive ( à diffuser, à respirer)

Lavande vraie, camomille, oranger, ylang ylang, bergamote: Pour leur effet calmant, apaisant.

Gingembre: Pour lutter contre les nausées et vomissements ( s’ils persistent après le 1er trimestre)

Voie sublinguale

Citron: En cas de maladie digestive, ORL pour désinfecter mais également pour stimuler le système immunitaire.

Estragon : Pour atténuer les contractions de faux travail, en cas de maux de ventre.

Voie vaginale et rectale

Tea tree: à faire préparer à la pharmacie : des ovules composés d’HE tea tree pour lutter contre les mycoses vaginales.

Mes sources

« Ma bible des huiles essentielles  » de Daniel Festy.

Site internet  » compagnie des sens  »

Site internet  » aroma-zone«