Changer?

earth-683436_960_720

 

Ce matin, je suis en colère. En colère envers nous autres, les habitants de cette fantastique planète bleue. En colère parce que nous sommes doucement en train de la rendre inhabitable. Nous tuons la faune et la flore, sans aucune raison valable. Nous tuons notre éco-diversité si belle. Nous tuons notre planète telle que nous la connaissons.

Le mode de consommation tel que nous le connaissons est en train tout bonnement de nous tuer. L’homme a, par nature peur de la mort, c’est ce qui nous pousse à vivre, c’est notre pulsion de vie. Cette même pulsion qui nous pousse à nous battre pour notre survie, le fait même de respirer et de paniquer lorsque nous n’y arrivons pas correctement en est la preuve.

Mais si cette « pulsion » de vie ( je n’aime pas vraiment ce terme bien trop freudien à mon goût, mais qu’importe) nous anime, pourquoi sommes nous en train d’accélérer le processus? Pourquoi sommes-nous en train de faire n’importe quoi, quitte à tous nous tuer? Je ne comprendrai jamais.

Tuer une guêpe qui nous embête, arracher des fleurs pour le plaisir, tuer un éléphant et poser fièrement avec ses défenses, chasser le gibier, torturer les animaux, utiliser les pesticides et herbicides en masse, utiliser des produits nocifs pour nous et pour la planète au quotidien ( shampoings, gels douche, produits d’hygiène de la maison, laques, déodorants et j’en passe)…. Tous ces actes qui peuvent être normaux pour certains sont en réalité une goutte d’eau de plus dans le vase déjà pourtant bien rempli.
Une goutte d’eau, vous me direz, ce n’est rien. Mais une goutte d’eau multipliée par le nombre d’habitant sur terre, ça devient un océan.

On peut changer!

Certains diront que la faute revient exclusivement aux industriels et que nous autres, pauvres consommateurs n’y sommes pour rien.
Mais je vous pose une question simple :

Qui permet aux industriels de vendre leurs produits? Qui pousse les industriels à produire toujours plus?

Eh oui, c’est bien nous!

Si nous sommes à l’origine de tout cela, nous pouvons également enrayer ce système chaotique.
C’est la simple loi de l’offre et de la demande. Plus il y a de demande, plus les industriels produisent afin de proposer de l’offre. DONC, moins il y a de demande, moins les industriels produisent afin de réduire l’offre.

Changer sa manière de consommer est difficile, mais totalement faisable. On ne peut pas se plaindre de la tournure des événements, du réchauffement climatique, de la destruction progressive de la faune et de la flore, de la pollution des eaux, des terres, de l’air en ne changeant pas ses habitudes à soi.

Alors aujourd’hui, je suis en colère et je crois que cette colère n’est pas prête de me quitter. Il est temps de se rendre compte des choses, de changer notre mode de vie, de comprendre qu’il est essentiel pour nous, pour nos enfants de changer notre façon de penser la vie, la nature, la consommation.

environmental-protection-326923_960_720

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s