découvertes, DIY, Pour la maison, Saponification à froid

Fabriquer son savon maison

Les grandes lignes théoriques

Il y a quelques semaines, j’ai commencé à m’intéresser à la fabrication de savon maison. Au départ, je pensais faire tout simplement fondre des paillettes de savon et d’y ajouter ce que je voulais. Mais je me suis vite rendue compte que ça ne ferait pas de ces savons reconstitués des savons vraiment maison.

J’avais, par une amie, entendu parler de saponification à froid. Je me suis alors dirigée vers cette solution, qui me permettrait de fabriquer de a à z mon propre savon.

Mais quand on parle de saponification, on parle de chimie, de manipulation de produits dangereux. J’avoue que ça fait un peu peur… Mais quand on est bien informé, qu’on sait ce que l’on fait, on se rend vite compte que ce n’est pas si difficile que ça .

Alors comment procéder à une saponification à froid? Et surtout qu’est-ce que la saponification? Quels sont les ingrédients / le matériel nécessaires?
Je vous emmène dans l’univers ( simplifié) du savon!

La saponification

Pour faire un savon, 3 ingrédients sont indispensables : de l’eau ( sauf si on utilise une lessive -> j’y reviens plus bas) , une base : de la soude caustique ( hydroxyde de sodium ) ou de la potasse ( hydroxyde de potassium) et un corps gras ( huile végétale, beurre végétal, graisses animales…). Ce que l’on appelle saponification, c’est la transformation de la soude et du gras en savon et glycérine.

Ici, j’utilise la saponification à froid, c’est à dire que la pâte n’est pas cuite et le procédé de saponification se fait lentement. Cette technique permet de préserver un maximum les propriétés des graisses utilisées.
Malgré le terme « froid », il faut savoir que la saponification génère de la chaleur, c’est ce que l’on appelle une réaction exothermique.

Cette réaction est importante à prendre en compte : en effet, certaines huiles ou ajouts génèrent plus de chaleur et peuvent même changer l’aspect du savon ( sans en changer leur efficacité heureusement). Mais ça, on y reviendra!

Pour créer un savon, il ne suffit pas de mélanger, au pifomètre du gras et de la soude. En réalité, chaque graisse possède son indice de saponification. C’est à dire que pour chacune des graisses, une quantité bien spécifique de base ( soude ou potasse) est nécessaire. Il est donc primordial de calculer la quantité de soude ( ou potasse) nécessaire à chacune des huiles ou beurres que vous utiliserez.

Rassurez vous, pour cela, il existe des calculateurs très bien faits qui calculent tout pour nous! Il faut savoir que chaque graisse a son propre indice de saponification ( quantité de soude nécessaire à la saponification d’un gramme de cette graisse) et qu’il faut donc calculer la quantité de soude nécessaire pour saponifier la quantité de graisse que nous incorporons dans notre recette.

Voici quelques calculateurs disponibles gratuitement sur internet :

Mendrulandia , Soapcalc, soaphomemade , Simple Sap , Aroma-zone , et il en existe surement encore d’autres!

Pour ma part, j’utilise mendrulandia, mais j’aime aussi le SoapHomeMade qui permet également de calculer le prix de son savon. Je ferai un article dédié au fonctionnement des calculateurs qui peuvent être assez prise de tête !

Ingrédients, matériels et mises en garde

Pour démarrer en SAF ( saponification à froid), il faut avoir quelques ingrédients de base ainsi qu’un minimum de matériel.

Les ingrédients de base

Pour fabriquer son savon, il faut :

De la matière grasse, il en existe de plusieurs types. Sans rentrer dans les détails des acides gras, il existe des huiles végétales, des beurres végétaux et des graisses animales :

Des huiles végétales ( olive, avocat, abricot, pépin de raisin, ricin, coco, babassu, macadamia, tournesol, colza, arachide, noix, noisette etc…)
Des beurres végétaux ( karité, mangue, avocat, cacao…)
Des matières grasses animales ( suif de boeuf, graisse de canard, lanoline, cire d’abeille, beurre …)

Une base : la soude caustique : hydroxyde de sodium NaOH( pour des savons durs) , de la potasse : hydroxyde de potassium KOH( pour un savon mou/liquide) .

De l’eau : L’eau sera déjà présente si on utilise une lessive de soude ( voir ci-dessous), mais devra être ajoutée si on utilise de la soude en perles. Perles qui devront être dissoutes dans l’eau avant de les incorporer aux graisses.

ATTENTION : la soude caustique peut être utilisée sous forme de lessive prête à l’emploi . C’est pas exemple ça :

Elle peut également être utilisée en perles de soude pure et là, c’est pas exemple ça :

Mais attention, la soude caustique ( NaOH), ce n’est pas ça :

Les cristaux de soude servent à nettoyer, dégraisser. Ils ne servent pas à la fabrication du savon. Sa formule chimique n’est pas NaOH mais Na2CO3 , il s’agit de carbonate de sodium et n’intervient pas dans la fabrication du savon.

Pour fabriquer vos savons, vous pouvez également ajouter des colorants, des parfums, des poudres de plantes, du miel, des argiles, des liquides, des plantes/fleurs séchées, des laits végétaux ou animaux …

Attention, veillez toujours à ce que vous utilisiez des ingrédients compatibles à une utilisation cosmétique ( je pense aux colorants et aux parfums surtout)

Le matériel nécessaire

Pour fabriquer votre savon, il vous faudra un peu de matériel :

Un mixeur plongeant ( pour mélanger la soude et les huiles)


Un saladier, cul de poule, récipient, une casserole, un bol verseur, n’importe quel récipient dans lequel vous allez mélanger votre soude et vos huiles/beurres. Il est préférable d’utiliser des matériaux tels que l’inox, le plastique, le verre pirex.

Des bechers verseurs ou bol mesureurs ou pichets ( pour colorer une partie de votre pâte à savon et la verser dans votre/vos moule-s )

Des mini fouets, cuillères en inox, spatules … ( pour mélanger, racler … )

Des moules : en silicone, en inox, en carton, en plexi, en bois… Il en existe de toutes les formes, tous les matériaux.. Vous pouvez aussi les fabriquer ou recycler des boîtes de lait, des boîtes de tuiles chips, des boîtes en carton, des boîtes en plastique…

Des gants épais

Un masque ffp2 ou ffp3 voire masque à gaz

Tablier ou blouse

Lunettes de protection

Bandelette ou tout autre ph mètre pour mesurer le ph de votre savon

Mises en garde

ATTENTION

LA SOUDE CAUSTIQUE EST, COMME L’INDIQUE SON NOM : CAUSTIQUE. ELLE PROVOQUE DES BRÛLURES QUI PEUVENT ETRE TRÈS SÉRIEUSES.

IL EST IMPÉRATIF DE PRENDRE QUELQUES PRÉCAUTIONS :

VOUS DEVEZ TOUJOURS VEILLER A CE QU’AUCUN ENFANT NE SE TROUVE DANS LA PIÈCE OU VOUS FABRIQUEZ VOTRE SAVON.

VOUS DEVEZ TOUJOURS VOUS PROTÉGER: GANTS HAUTS ET ÉPAIS, TABLIER OU BLOUSE A MANCHE ( SI TABLIER, PORTEZ DES MANCHES LONGUES), LUNETTES DE PROTECTION, MASQUE POUR NE PAS RESPIRER LES VAPEURS DE SOUDE

VOUS NE DEVEZ PAS UTILISER LE MATERIEL POUR LA SAF EN CUISINE : TOUT CE QUE VOUS UTILISEREZ POUR LA FABRICATION DES SAVONS, VOUS NE DEVEZ PLUS LES UTILISER POUR CUISINER.

VOUS DEVEZ CALCULER AVEC PRÉCISION VOS RECETTES ET NE JAMAIS REPRODUIRE UNE RECETTE TROUVÉE SUR LE NET, DANS UN LIVRE, DONNÉE PAR UN/E AMI/E SANS LA REPASSER DANS UN CALCULATEUR POUR EN VÉRIFIER L’EXACTITUDE.

VOUS DEVEZ VOUS ASSURER QUE LA QUANTITÉ ET LA CONCENTRATION DE SOUDE UTILISÉE EST LA BONNE.

Alternatives, bio, DIY, Huiles essentielles

DIY – Le baume à lèvres hydratant et réparateur

La semaine passée, je me suis rendue à Paris avec mon grand bébé. J’en ai profité pour aller faire un petit tour dans le magasin Aroma-zone .

Wahou…. C’est une vraie caverne d’Ali Baba! Il faudrait prendre une journée de congé pour pouvoir voir tous les produits disponibles!

Pour ma part, je n’ai eu que quelques minutes et j’ai dû aller à l’essentiel. Mais j’ai pensé à acheter le nécessaire pour fabriquer son propre baume à lèvre qui soit à la fois très hydratant mais également réparateur. Idéal en hier ou lors d’un rhume.

Je vous propose une recette de base que j’ai décliné de 3 façons différentes.

Pour cela, vous aurez besoin de : ( quantité pour 3 sticks de 5 ml)

  • 1/2 cuillère à céfé de cire d’abeille ( ou une autre cire végétale si vous voulez un produit vegan)
  • 1 cuillère à café de beurre de karité bio
  • 1/3 d’une cuillère à thé d’huile d’amande douce
  • 1 cuillère à café de miel
  • Huile essentielle ( facultatif)
  • 2 gouttes de f ragrance ( facultatif)
  • 3 gouttes de vitamine E pour la conservation ( que je n’ai pas mise)
  • Une pipette ( ou seringue)
  • Un cul de poule
  • Un contenant – ici un stick à lèvre vide.

Recette 1 : Le baume à lèvre karité miel

Cire d’abeille
Beurre de karité
Miel

Huile d’amande douce

  • Placer les ingrédients dans un cul de poule et faire chauffer le tout au bain marie.
  • Une fois le tout bien fondu, ajouter l’huile d’amande douce et recueillir le liquide à l’aide d’une seringue ( ou pipette) et verser le dans un stick vide. ATTENTION les ingrédients que j’ai cités plus haut sont prévus pour remplir 3 stick de 5ml .
  • Laisser prendre à température ambiante ( environ 30 minutes)
  • Sans conservateurs, il ne se conserve pas très longtemps. Comptez 2 à 3 mois ( le temps d’un hiver en somme).

Recette 2 : Le baume à lèvre karité orange

Cire d’abeille
Beurre de karité
Miel
Huile essentielle d’orange douce

Huile d’amande douce

  • Placer les ingrédients solides dans un cul de poule et faire chauffer le tout au bain marie.
  • Une fois le tout bien fondu, ajouter 4 gouttes d’huile essentielle d’orange douce ainsi que l’huile d’amande douce.
  • A l’aide d’une pipette ou d’une seringue, remplir le stick vide.

Recette 3 : Le baume karité pain d’épices

Cire d’abeille
Beurre de karité
Miel
Huile essentielle d’orange douce
Epices à pain d’épices.

Huile d’amande douce

  • Placer les ingrédients solides dans un cul de poule et faire chauffer le tout au bain marie.
  • Une fois le tout bien fondu, ajouter 4 gouttes d’huile essentielle d’orange douce ainsi que la pointe d’un couteau d’épices à pain d’épices et l’huile d’amande douce.
  • A l’aide d’une pipette ou d’une seringue, remplir le stick vide et laisser prendre à température ambiante pendant 30 minutes minimum.

L’opération est rapide pour un produit sain et qui fonctionne!
N’hésitez pas à varier les saveurs, les odeurs… Vous pouvez également ajouter des principes actifs pour améliorer encore votre baume à lèvres.

Décryptage

Publicités mensongères – le spray d’épilatoire

Il y a quelques semaines, une publicité facebook n’arrêtait pas de s’afficher sur mon mur d’actualité. Il s’agissait d’un spray d’épilation « naturel » qui agirait à partir de vitamines et de produits 100% naturels.

Moi qui ai une peau assez sensible qui réagit mal au rasage, ce produit était, sur le papier, idéal!

Ce même produit est vendu sur tout un tas de sites internet du géant Amazon en passant par Ilospray ou encore Madame cosmétique. Sur l’un de ces sites ( ilospray), ce produit est annoncé comme étant : « – Totalement écologique :Ne contient aucun produit chimique.  »
Le site vante son efficacité et sa rapidité d’action.

 » Le spray IloSpray® est un tout nouveau spray épilatoire qui vous garanti un résultat parfait en moins de 2 minutes. Notre spray est 100% BIO et créé à base de vitamines naturelles « 

En discutant avec les différentes marques sur les réseaux sociaux, aucune n’a été en mesure de communiquer la liste INCI des ingrédients qui composent ce produit miracle.
J’ai alors décidé d’en commander un pour me faire mon propre avis.

Produit non français

Ce produit provient de l’étranger mais jamais l’origine du produit n’est mentionnée sur aucun des différents sites. Lors de la commande seulement, nous apprenons que ce produit est importé ( mais d’où ? Mystère!).
A la réception du produit, on devine rapidement son origine. En effet, le flacon est sommairement emballé dans un plastique qui porte une étiquette asiatique.
Lors du déballage, on voit bien sur le flacon la mention  » made in china ».

Aucune mention « ce, nf  » ou autre n’est indiquée. Ce produit ne correspond tout bonnement pas aux normes françaises ou européennes. Ca commence bien…

Les ingrédients

Ahh ma partie préférée…

Je rappelle que les différents sites internet parlent d’ingrédients naturels voire bio. Pour vérifier, il suffit de taper la liste INCI sur le site Zenziscope ( ou la vérité sur les cosmétiques)

Le constat est sans appel :

Donc sur les 8 ingrédients qui composent ce produit, 2 sont naturels, l’un est de l’eau et l’autre est d’origine animale et ne conviendra donc pas aux végans.
Tout le reste est synthétique dont 2 sont cancérigènes et dérivés du pétrole.

Sympa le produit 100% naturel ( voire bio pour le site ilospray).

L’efficacité

Outre les ingrédients vraiment pas fameux, j’ai voulu savoir si ce produit fonctionnait!
J’ai alors suivi scrupuleusement la notice d’utilisation : pulvériser de haut en bas la zone à traiter, attendre 2 minutes puis, à l’aide d’un coton ou d’un mouchoir, essuyer de bas en haut. Et là, les poils doivent s’enlever.

Je pschitt, j’attends, j’essuie et là ….. ( suspens…..)

Et bien, rien.

J’ai essayé d’attendre un peu plus longtemps, mais le résultat a été le même et pour cause : on peut le laisser poser 5, 10,15,20 ou même 3 heures, le résultat sera toujours le même.

La raison en est simplissime : aucun ingrédient de ce produit n’a un pouvoir épilateur.
Il est uniquement composé d’alcool, d’eau, de parfum ( assez désagréable d’ailleurs, qui imite faussement les huiles essentielles mais qui sent plutôt le solvant qu’autre chose), de PEG-75 (qui a le rôle de garantir la cohésion des ingrédients et de maintenir la teneur en eau du produit) , de glycérine ( solvant, hydratant) , de lanoline ( issue de la laine du mouton, produit très hydratant ), et de colorants -> les CI suivis de chiffres ( qui sont issus de la pétrochimie, rappelons le).


En réalité, ce produit, aussi « cracra » soit-il, ne sert qu’à « hydrater » la peau grâce à la lanoline qu’il contient. Mais en aucun cas il ne peut enlever ne serait-ce qu’un petit poil!

Pour conclure…

Si vous avez envie d’enlever vos poils sans douleur, rasez-vous. Sinon, un petit tour chez l’esthéticienne ( ou à la maison, selon vos choix et vos goûts) s’impose . La cire fait peut être souffrir, mais elle enlève les poils, contrairement à ce produit complètement mensonger!

Signalez ces publicités sur facebook, informez vos proches qui seraient tentés. Souvenez-vous que les publicités sont faites pour vous donner envie d’acheter un produit et que souvent, très souvent, il s’agit d’arnaques sur facebook. Je pense notamment à une peluche en forme de nounours qui jouait à cache-cache, qui une fois payée, n’arrive jamais chez vous , ou encore le lit cabane qui a arnaqué des milliers de gens sur la toile.

Fuyez les publicités facebook et ne vous laissez pas avoir par les commentaires sous ces publications ou sur leur site internet. Ils sont faux.

Partagez mon article autant que vous le voulez/pouvez, ne vous faites pas avoir!

Alternatives, découvertes, Zoom sur

J’ai testé : les culottes menstruelles Nefina

Après chaque cycle, je pouvais avoir droit à des irritations ainsi qu’à des mycoses dues aux serviettes et à leur humidité.

Au départ, j’ai utilisé la cup ( j’en parle ICI ), j’en étais très satisfaite jusqu’au jour où, en la retirant, mon stérilet a décidé de se faire la belle…
J’ai appris par la suite que c’était surement arriver parce que le fil était trop long et qu’en pinçant la cup, j’ai tiré sur le stérilet.

Cet événement m’a quelque peu refroidie. Pendant plusieurs mois, je n’ai plus utilisé ma cup qui est restée sagement rangée.

Une publicité facebook m’a donné envie d’essayer les culottes menstruelles : grande absorption ( jusqu’à 8h au sec), impression d’être au sec, pas de fuite, pas d’irritation. En plus d’être écologique et économique, j’ai eu envie de l’essayer.

J’ai alors commandé un pack de 3 culottes ainsi que 5 serviettes lavables.

Le test

Pour une fois, j’étais contente de voir mes règles arriver! J’allais pouvoir tester ces fameuses culottes!

Le prix

Les culottes, comme les serviettes lavables sont un investissement de base qui devrait être vite rentabilisé au vu des prix des serviettes et tampons jetables.
Il faut compter entre 10 et 20 euros la culotte selon les marques.
Sachant que pour faire une semaine de règles sans devoir faire une lessive par jour, il faut compter 4 à 5 culottes ( voire plus) , ce qui revient à une cinquantaine d’euros.

Leur aspect

Plutôt shorty que culottes, elles offrent une couverture optimale. La zone absorbante part de l’avant jusqu’à la couture arrière et couvre quasiment entièrement les fesses ce qui est assez rassurant, surtout pour la nuit.

J’ai cependant été surprise de la matière. Pas de coton, du synthétique et la partie absorbante est très fine ce qui, pour le coup, fait un peu peur quant à sa capacité d’absorption!

Le confort

Niveau confort, je reste déçue. En effet, comme les « culottes » sont plutôt shorty, elles ont tendance à serrer au niveau des cuisses et de faire une démarcation à ce niveau. En position assise, elles serrent et ne sont pas très confortables.

Absorption

Les culottes absorbent bien le sang qui se diffuse dans la partie absorbante. Néanmoins, je trouve qu’après quelques heures, elles arrivent à saturation. Au début, l’impression d’être au sec est bien là et est très appréciable. Mais au bout de quelques heures, cette impression a disparu.
Je précise que j’ai un flux assez abondant les premiers jours et qu’au bout de 2 heures, la culotte était à son maximum.

Odeurs

A ce niveau là, la culotte fait bien son job. Aucune odeur désagréable ne s’échappe de la culotte et c’est un très bon point, surtout en été!

Conclusion

La conclusion est en demie teinte pour moi. En effet, la culotte ne tient pas ses promesses quant à l’absorption du sang. Elle se retrouve vite saturée, ce qui implique de changer de culotte entre 2 et 3 fois par jour. Vous me direz  » normal, on change aussi de serviettes plusieurs fois par jour ». Oui. Mais les culottes ont été conçues pour pouvoir les garder toute la journée, or ce n’est pas le cas, à moins d’avoir un tout petit flux.
Le confort n’est pas au top et les matières utilisées ne sont pas très agréables à porter, surtout en été. J’aurais préféré une culotte en coton, quitte à ce quelle soit plus épaisse que celle-ci.


Finalement, je suis revenue à la cup en faisant un petit tour chez mon sage femme afin qu’il me coupe le fils à raz, afin que je ne puisse plus du tout l’enlever par inadvertance.

Essayez, faites votre avis, je précise que mon avis est totalement subjectif et que chaque utilisatrice en aura un propre. Chaque femme, chaque flux, chaque cycle sont différents, il existe donc presque autant d’avis que d’utilisatrices.

Sources: 
nefina.com 
Bébé, Huiles essentielles, Les remèdes naturels

Soulager naturellement la varicelle

Maladie enfantine par excellence, la varicelle est un incontournable de l’enfance. Souvent attendue par les parents, elle peut être très désagréable voire un vrai calvaire pour les enfants!

Il existe des solutions naturelles pour soulager les petits pendant cette période inconfortable. Alors que les médecins préconisent des crèmes contenant des dérivés pétroliers (entre autre), la nature nous apporte des choses saines qui procureront les mêmes bénéfices.

Comment soulager naturellement les enfants ?

Les huiles essentielles

L’huile essentielle par excellence pour soulager les démangeaisons est la lavande fine. Utilisable dès 3 mois ( diluée), elle est parfaite pour apaiser la peau.
Il suffit de diluer 3 gouttes d’huile essentielle de LAVANDE FINE ( attention, pas une autre lavande surtout pour les moins de 3 ans ) dans quelques ml d’huile végétale ( amande douce, avocat, noyau d’abricot…) et de l’appliquer sur tout le corps de l’enfant.
La lavande fine a un effet calmant qui va apaiser les démangeaisons liées aux boutons.

Vous pouvez également réaliser une synergie ( mélange d’huiles essentielles) pour à la fois apaiser, aider à la cicatrisation et désinfecter les boutons . Pour cela mélangez:
Pour les moins de 6 ans :

  • 2 gouttes de lavande fine ( apaisante)
  • 2 gouttes de bois de rose ( apaisante et régénératrice cutanée)
  • 2 gouttes de tea tree ( antivirale et stimulatrice du système immunitaire)
  • 2 gouttes de ravintsara ( antivirale et antiseptique)
  • 8 ml d’huile végétale d’avocat ( ou une autre : amande douce, noyau d’abricot ….)

Pour les plus de 6 ans :

  • 2 goutte de lavande aspic ( cicatrisante et apaisante)
  • 2 gouttes de tanaisie ( soulage les démangeaisons)
  • 2 gouttes de niaouli ( cicatrisante)
  • 2 gouttes de ravintsara ( antivirale et antiseptique)
  • 8 ml d’huile végétale d’avocat

Appliquez quelques gouttes de cette synergie sur le corps de votre enfant 1 à 2 fois par jour jusqu’à amélioration.

ATTENTION: on trouve de tout sur internet et en faisant mes petites recherches, j’ai trouvé des synergies à éviter à tout prix pour les tout petits. Je pense notamment à la menthe poirée qui, je le rappelle peut s’avérer très dangereuse pour les moins de 6 ans. ( elle peut provoquer entre autre des convulsions chez les petits).
Attention aussi si vous êtes enceinte! Vous ne devez pas utiliser certaines huiles essentielles : la synergie pour les plus de 6 ans est à proscrire et la menthe poivrée également. Souvenez-vous de ne jamais utiliser d’huile essentielles, quelles qu’elles soient, durant le premier trimestre de grossesse.

Les argiles

L’argile blanche ( ou verte) est une aide précieuse à la cicatrisation et à l’hydratation de la peau lésée par les boutons.
Vous pourrez alors mélanger 2 cuillères à soupe bombée d’argile avec un peu d’eau afin de créer une pâte compacte. Tartinez alors la peau de votre petit de cette pâte ( une petite transformation en Hulk peut faire son effet chez les enfants! ) en insistant bien sur les boutons, 10 à 15 minutes avant le bain ou la douche.

Peu importe l’argile que vous utilisez, prenez celle que vous avez, mais veillez à ce que la mention « surfine » soit inscrite sur l’emballage!

Les plantes

La camomille, le fenouil, la passiflore sont toutes des plantes aux vertus calmantes. Elles peuvent être appliquées à l’aide d’un linge ou d’un coton imbibé de leur infusion.
Vous pouvez également jeter quelques fleurs de camomille séchée dans le bain si vous en avez!

Les flocons d’avoine

Remplissez une chaussette de flocons d’avoine ( bio de préférence), nouez-la et utilisez-la comme gant de toilette pour le bain ou la douche de votre enfant. Un lait va se former lorsqu’il sera imbibé d’eau. C’est ce lait qui va hydrater et calmer la peau de bébé.
Cette astuce peut également être utilisée en dehors de la varicelle, si votre eau est très calcaire par exemple, les flocons d’avoine protégeront votre peau et celle de vos enfants!

L’extrait de pépin de pamplemousse

Nous avons passé en revue des astuces pour soulager localement les démangeaisons et aider à la cicatrisation, mais on peut également donner un coup de pouce au système immunitaire des enfants par voie interne.
L’extrait de pépin de pamplemousse est un allié de choix. A raison de 3 gouttes par 10kg une fois par jour.

L’argent colloidal

En 10 ou 15 ppm maximum, appliquez sur les boutons et en faire boire ( pur , surtout pas dilué) 10ml , 3 fois par jour jusqu’à amélioration.
L’argent est un fabuleux antiseptique et stimulant du système immunitaire. Il est adapté à tous, quel que soit l’âge.

J’espère qu’avec toutes ces astuces naturelles, vous réussirez à soulager un maximum vos enfants! N’oubliez pas que, tout comme la médecine allopathique, ces astuces ne vont pas guérir en un clin d’œil votre enfant. Elles ne sont d’ailleurs pas là pour ça. Cependant elles fourniront un confort supplémentaire et aideront le corps à vaincre le virus incriminé.

Sources:

https://www.argentcolloidal.fr/argent-colloidal-enfants/

https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/varicelle-177323

https://blog.soin-et-nature.com/fr/remedes-naturels-contre-la-varicelle-traitement-naturopathie/

https://www.femmeactuelle.fr/enfant/enfants/astuces-de-grand-mere-varicelle-enfant-2049665

https://www.aroma-zone.com/

https://www.compagnie-des-sens.fr/varicelle-huiles-essentielles/

https://www.naturalforme.fr/lemag/comment-utiliser-l-extrait-de-pepins-de-pamplemousse/

bio, découvertes

Du bio à la portée de tous

Les produits bio ont la réputation d’être chers et par conséquent, de ne pas être à la portée de toutes les bourses. Un site internet nous prouve aujourd’hui le contraire en proposant des produits bio, écolos, éthiques à prix très attractifs!

Ce site? La fourche.

J’ai découvert ce site internet il y a quelques jours à peine et le concept m’a immédiatement séduite : en échange d’une adhésion d’environ 6 euros par mois, le client bénéficie de prix dont la marge est la plus petite possible. Il est alors possible d’accéder à des produits jusqu’à -50% moins cher que les prix pratiqués dans le commerce.

Ses valeurs, ses objectifs

Un des principaux objectifs du site est de permettre à tous de bénéficier de produits bio, écolo, sains et éthiques. La Fourche veille également, entre autre, à choisir des produits les plus sains possibles, avec le moins d’additifs possibles, qui ont une emprunte carbone la plus minime etc… Je ne sais pas vous, mais moi, ça me parle énormément.

L’adhésion

Une fois le concept étudié, j’ai voulu passer commande et adhérer au site. Surprise, la fourche offre 1 mois d’adhésion gratuite puis 10 euros sur le montant annuel passant de 69.60 euros par an à 58.80 euros ( soit 4.90 par moi au lieu de 5.90) pour leur lancement.

Les produits disponibles

La Fourche ne propose pas de produits frais, de fruits, de légumes. Vous trouverez ainsi uniquement des produits secs ou a date de péremption très longues ( conserves…) ainsi que des boissons ( laits, sodas …). Le site propose également des produits pour bébé ou encore pour l’entretien de la maison.
On y retrouve des produits sans gluten, des produits vegan, cruelty free, du commerce équitable, faits en France …

La livraison

La livraison en point relais est gratuite dès 49 euros d’achat ( – de 49€ : 4.90e de livraison). Il est possible de se faire livrer à domicile ( entre 6.99 et 5.99e de fdp).
La livraison est très rapide, en quelques jours seulement, le colis est disponible en point relais! C’est très avantageux, surtout lorsque l’on fait, comme moi, ses menus à la semaine.

L’emballage

Les produits arrivent dans un carton ( avec un petit mot et des petits dessins sur le paquet, ce qui est vraiment très appréciable ! ) et sont calés grâce à du papier ou d’autres cartons. Il n’y a pas de plastique, pas d’emballages superflus . Ca change des éternels cartons bien trop grands, des cales en plastiques etc…

La fourche vise également à réduire un maximum les emballages des produits eux-mêmes. Une gamme de vrac est également disponible, ce qui est très appréciable!

Conclusion

Je suis fan et je conseille à tous ce site! De nouveaux produits sont régulièrement mis en ligne ce qui nous permet de tester encore plus de produits parfois inédits!
De l’épicerie salée au shampoing sec en passant par le café ou le déodorant, on y trouve tout!
Pour pouvoir profiter de produits bio à prix bas, de pouvoir découvrir de nouveaux produits le tout en étant livré très rapidement et très efficacement, la Fourche est réellement le bon compromis!

Et vous? Vous connaissez? Vous avez envie de tester? Racontez-moi tout!!

Sources:
https://lafourche.fr/

Alternatives, Bébé

Couches jetables : les alternatives

Il aura fallu un rapport de l’anses pour qu’on commence à s’inquiéter réellement de ce que contiennent les couches pour bébé. Pourtant, ce n’est pas la première fois que l’on parle de produits controversés dans les couches de nos chérubins!

Mieux vaut tard que jamais dit on, et il n’est jamais trop tard pour prendre de nouvelles habitudes! Malheureusement ce rapport intervient alors qu’un bon nombre d’études faisaient déjà état d’un problème quant aux produits utilisés dans la fabrication des couches jetables!


Qu’importe, pour une fois, on en parle dans les journaux, le grand public a été choqué et touché par cette annonce, j’espère qu’elle fera changer les habitudes des consommateurs, mettant ainsi à mal les fabricants peu scrupuleux de la santé de ses utilisateurs!

Rappelons que ces fameux produits utilisés sont accusés d’être pour certains cancérogènes, perturbateurs endocriniens … Ils proviennent de l’industrie pétrochimique ( du pétrole dans les couches de nos enfants… Ben voyons!! ) , de la chimie etc…

Il est toutefois facile d’incriminer des marques, des produits, mais le principal étant, à mon sens, de proposer ds alternatives saines.

Voici pour vous quelques alternatives saines, sans produits controversés :

Couches jetables :

Lillydoo ( couches sans chlore, sans parfum, sans peg , sans paraben, sans perturbateurs endocriniens, sans latex, de la cellulose issue de l’exploitation forestière durable …)

Joone ( couches sans chlore, sans paraben, sans parfum, sans latex, sans perturbateurs endocriniens, sans phtalate)

Little big change ( sans chlore, sans paraben, sans peg, sans parfum)

Les petits culottés ( sans chlore, sans parfum, sans peg, sans pesticides , sans paraben)

Naty ( sans parfum, sans chlore, sans latex, sans composants plastiques)

Moltex ( sans parfum, sans latex, sans chlore, 50% de matériaux bio-dégradables)

Couches lavables

Si vous choisissez des couches lavables, pensez à les prendre bio. En effet, les tissus non bio peuvent être gorgés de produits chimiques, de pesticides etc… Ne tombez pas dans le piège wish ou aliexpress qui proposent des couches lavables à des prix défiant toute concurrence, mais qui ne sont pas aux normes françaises et qui peuvent être pleines de produits chimiques, bien pire que ce qu’on peut trouver dans les couches jetables!

Hamac

bbies

Et bien d’autres ICI

J’espère avoir pu vous aider à y voir un peu plus clair et surtout, à trouver le meilleur pour les fesses de votre petit !

Non classé

Joyeuses fêtes de fin d’année!!

Je vous souhaite à tous d’excellentes fêtes de fin d’année! Noël est déjà derrière nous et 2019 approche à grand pas!!

Aujourd’hui, le blog fête son premier anniversaire et je vous remercie d’être toujours là, toujours présents, toujours plus nombreux à venir chercher vos petites astuces naturelles! Je suis fière de pouvoir semer des petites graines afin de rendre note vie un peu plus saine !

number-2084181_960_720

Près de 5000 visiteurs cette années sont venus chercher des conseils ou simplement par curiosité. Dans tous les cas, je suis ravie d’avoir pu apporter un petit quelque chose pour améliorer votre santé, votre bien être!
Chiche on fait mieux l’année prochaine??

MERCI

 

Profitez bien de ces dernières heures que nous offre cette année, profitez de vos proches, et accueillez comme il se doit cette nouvelle année!!

happy-year-3848864_960_720

DIY, Huiles essentielles, Pour la maison

[DIY] Un diffuseur d’odeurs maison

Qui n’aime pas rentrer dans une pièce et y sentir une douce odeur? Qui n’apprécie pas d’avoir un intérieur toujours délicatement parfumé? Malheureusement les produits du commerce sont, pour la plupart, polluants pour la planète mais également pour l’air de notre maison . Heureusement, c’est très facile d’en fabriquer un soi-même!

20181217_111829

Pour cela, vous aurez besoin de :

  • Vodka ( un alcool inodore )
  • Huiles essentielles de votre choix
  • Un contenant
  • Des bâtonnets pour diffuser les odeurs

 

Versez de la vodka dans le contenant choisi puis ajoutez-y les huiles essentielles de votre choix ( entre 5 et 20 gouttes ) . J’ai choisi de l’orange et de la cannelle pour diffuser une délicate odeur d’hiver.
Plongez les bâtonnets et laissez faire le reste!

Adaptez le nombre de gouttes d’huiles essentielles en fonction de l’intensité de l’odeur que vous recherchez. Plus une huile essentielle est odorante, moins vous aurez besoin d’en mettre et inversement.

Vérifiez toujours si l’huile essentielle que vous avez choisie est adaptée à toute la famille! Vous trouverez tout ICI et LA  .